Warmongers : Llotheryn

Dans un monde où la suprématie de l'Homme dure depuis bien trop longtemps, la guerre entre deux races que tout oppose n'attend qu'une étincelle pour s'embraser.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» 07-ghost, la quête de l'équilibre
Lun 2 Sep - 11:36 par Anna-Lou Lyloubella

» Nouvelles de 07 Ghost
Mer 28 Aoû - 16:19 par Invité

» Notre fiche partenariat
Sam 17 Aoû - 18:11 par Anna-Lou Lyloubella

» Modèle : Fiche de présentation
Mar 13 Aoû - 14:38 par Anna-Lou Lyloubella

» Cartes du monde.
Sam 3 Aoû - 18:26 par Valentina O. Premiersang

» [PV: PNJ] Adieu et Retrouvaille.
Sam 3 Aoû - 14:32 par Natsu Dragneel

» Agito Tokugawa
Mer 31 Juil - 16:46 par Invité

» ''Dans la jungle, on ne t'entend pas crier'' (Amazonie)
Mar 23 Juil - 14:23 par PNJ

» Lucifer Angels
Dim 21 Juil - 17:27 par Anna-Lou Lyloubella

» La Galerie d'Anna et Cie
Jeu 18 Juil - 12:10 par Anna-Lou Lyloubella


Partagez | 
 

 Anna-Lou Lyloubella [Achevé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 261
Date d'inscription : 22/09/2012
Age : 28
Localisation : Châteaux Lyloubella

Feuille de personnage
Rang: Reine Mère
Pouvoirs: Télépathie et Contrôle
Objets:

MessageSujet: Anna-Lou Lyloubella [Achevé]   Mer 3 Oct - 21:26




Anna-Lou Lyloubella


La Reine Louve





Personnage


|- Prénoms et Nom

|- Anna-Lou Lyloubella

|- Age :

|- 2001 ans

|- Sexe :

|- Féminin

|- Sexualité :

|- Bisexuelle

|- Statut :

|- Mariée

|- Race :

|- Vampire

|- Rang :

|- Reine Mère et Reine du clan des Loups.



:::: Anna-Lou ::::



« Avatar feat: Original, Modif pix. »








Joueur
|- Pseudo

|- Anna-Lou, Kotoku, Natusya

|- Age :

|- 22 ans

|- Sexe :

|- Féminin

|- Comment as-tu connus le forum ? :

|- Heu... Fondatrice?

|- Remarque / Suggestion ? :

|- Encore besoin de travail, mais pas trop mal.

|- Code :

|- VALIDE BY MY =p




Description des Capacités


What are you able to do?






Pouvoirs :

Etant une Reine, je possède tous les pouvoirs caractérisants les vampires, mais aussi ceux des Hunters. Je suis donc doué d'une force incroyable et d'une très grande vitesse. Je peu également utiliser la magie des vampires qui nous permet de marquer nos membres et ceux qui nous appartiennent pour les protéger, les rendre plus forts.

Aillant un certain nombre d'année d’existence, j'ai également développé deux pouvoirs qui me sont propres et me permettes de savoir que le vampire à l'origine de ma transformation était de la lignée Originelle.

Je suis capable depuis mon éveil de Télépathie. Je peux donc lire dans leur penser, mais également leur parler par la penser ce qui à le don de rendre obéissent pas mal de monde juste par une demande par la pensée. Deplus, elle est efficace sur tous sauf un seul vampire à ma connaissance, le père de Vladimir.

Je suis également capable de contrôler un individu par ma simple volonté, un pouvoir dérivant quelque peu du précédent puisse qu'il agit sur la persuasion du subconscient. Voilà pourquoi cette capacité ne fonctionne que sur ceux qui ne la connaissent pas ou les simples humains, leur esprit étant facilement manipulable.

Du côté des Hunters, je possède leur magie du sang me permettant de localiser quelqu'un ou de créer des Kekaï. Avec un peu de sang de la personne recherché, je peux la localiser, mais si je ne possède qu'un objet, je peux grâce à mon sang que je vers dessus et un peu de concentration... bon d'accore beaucoup, la localiser. Je peux aussi repérer si quelqu'un entre dans une zone que j'ai définit en mélangeant mon sang avec une plante de sorcière, la "Cédélane" ou "trouve tout". Pour ce qui est des Kekaï, il me suffit de mon sang placer de manière à dessiner une forme fermé, ou le déposer sur une porte par exemple, ce qui empêchera quiconque de l'ouvrir. L’inconvénient étant que je dois me trouver dans la zone en question ou que quelque chose provenant de moi y soit (exemple ma voie en chantant sens m’arrêter, une mèche de cheveux...) le plus efficace restant ma présence dans le cercle.



Armes :

Une arme? Pourquoi faire?
J'ai déjà des crocs et une force sur humaines sans parler du reste pour me battre. Ce genre de jouait n'est utile que pour ceux incapables de se défendre autrement du à leur manque de puissance. Comme tous les vampires non hybride, je n'en possède pas, n'en voyant pas l'utilité. Il est vrai que techniquement parlant j'en suis un, mais ma particularité du fait d'être Reine les rendent inutiles. A part m'encombrer, cela ne me servirait à rien. De plus, avant d'avoir besoin de me salir les mains, il faudrait avoir battu toute ma famille. Je vous dit donc bonne chance.





Description Physique


Who you are?






J’ai rencontré la femme la plus incroyable que je n’ai jamais vue. Elle était vraiment différente de toutes celles que j’ai pu rencontrer. Je suis tombé sous son charme et pourtant, je ne connais même pas son nom. Elle est restée très discrète sur tous se qui la concernait. Je crois bien qu’elle fait partie de cette famille dont mère nous a interdit d’approcher… Que vais-je bien pouvoir faire mon frère ? Il ne passe plus une seconde sans que je ne pense à elle…

Je vais te raconter comment je l’ai rencontrée, cela sera déjà un bon début. Il y a une semaine, une famille a intégré le château du village. Tu te souviens de ce vieux château délabré dans lequel nous allions jouer enfant ? Et bien, il s’agit du même. Je ne sais pas quand il a été remis à neuf, mais c'est maintenant chose faite. La famille qui s'y est installé se nomme Lyloubella. Étrange et magnifique nom qui va à ravir à cette demoiselle. Mère dit qu’il s’agit d’une famille de sorciers qui n’attirera que malheur sur le village et que la fille au cheveux roses est la pire de tous. Je te laisse deviner de qui il s’agit évidemment… Elle est pourtant loin d’être effrayante et ne semble en rien malfaisante. Je pense que mère exagère à leur sujet. Tous comme le reste des anciens du village d’ailleurs.

Si seulement tu avais pu la voir aussi. Je suis sur que même toi qui est aveuglé par ta Marie, tu ne pourrais pas ne pas voir à quel point elle semble douce, aimante et en tout cas tout le contraire de ce que dise ces vieux chnoque. C’est yeux sont d’une couleur lavande où ne se reflète que bonté. Elle est tellement svelte qu’elle en semble fragile, mais je l’ai surpris un soir gronder l’un des plus hommes de sa famille et il n’y a pas de doute sur qui commande dans cette maison. Il s’agit d’ailleurs d’une des choses que mère utilise pour dire qu’elle est la pire d’entre eux. Après tout, comment une si frêle demoiselle pourrait effrayer de tel géant ? Pour moi il s’agit d’autre chose. Je ne la vois pas du tout capable de faire du mal.

J’ai eu l’occasion de l’approcher de près lorsqu’elle faisait ces courses au marché du village. Je ne pense pas qu’ils resterons bien longtemps au village. A moins d’un miracle et qu’ils acceptent leur présence, la tension est vraiment affreuse. Cela ne semblait pourtant pas la déranger pendant que nous avancions parmi ces regards menaçant. Elle doit avoir vécu la même chose dans tout les autres lieux où elle a vécu. Tout cela pour une couleur de cheveux et yeux différentes… A et sans parler du fait qu’il n’est pas normale qu’elle soit si jolie avec des lèvres faites pour embrasser, un petit nez adorable et de belle forme que toute belle femme possède. Si elle avait été moche, ils auraient dit qu’il s’agissait d’une preuve supplémentaire. Là il dise qu’elle est plus dangereuse que n’importe qu’elle créature de son genre par ce qu’elle est capable de tromper les hommes. Quoi qu’il arrive, elle avait tord d’avance avec eux. Ce n’est pas de sa faute si elle est bien née.

La prochaine fois que je la verrais, j’essayais de savoir son nom. Pour le moment elle a refusé de me le donner. Elle a dit que cela n’était pas drôle si je découvrais tout sur elle d’un seul coup. Je pense surtout qu’elle en avait marre de toutes mes questions. Tu sais comment je peux être avec les femmes quand je tombe sous leur charme.

21 Juin 1867, Lettre d’Arthur à son frère.



Marque : Une fleure lui prenant le côté gauche du coup (Mariage) et un Loup hurlant au claire de lune sur l'extérieur de la cheville droite (Clan)





Description Mentale


Calm or Lunatic ?





J’adore ces gens qui vous demandent de vous décrire… Personne ne peut se décrire réellement sans enjoliver les choses ou en oublier d’autre moins glorieuse. Comme je n’ai pas le choix, je vais essayer de le faire, mais je ne vous promets rien. Je vais essayer d’être le plus honnête envers moi-même. Avec un peu de chance, cela suffira pour que je me décrive au mieux. Bien, par où commencer… Ah, je sais ! Je vais garder le meilleur pour la fin. Ainsi, vous vous direz après avoir vue mes pires côté que je ne suis pas si horrible et voir même tolérable qui sait.

Bon alors, dans un premier temps, je suis très extrémiste quand il s’agit de ma famille. Le sort qu’a subit l’ancien chef de mon clan le démontre bien. Je n’y peux rien, je suis ainsi. A partir du moment où l’on s’en prend à ceux que j’aime, je suis du genre très sévère. Il suffit de ne faire que menacer l’un des miens pour que je m’occupe de vous faire intégrer point par point toutes les raisons pour lesquelles vous devriez ne plus jamais envisager une chose de ce genre. Je sais d’ailleurs me montrer très persuasive.

Tout aussi capable de douceur que de douleur, je sais donc me montrer tendre avec les miens. Je reconnais également la valeur de ceux qui me sont utiles, mais il ne faut pas trop en demander non plus. Un humain reste un humain. J’en était un et ai vécu parmi eux, alors je sais très bien à quoi m’attendre. Pour moi, il ne s’agit plus que de simple nourriture ou serviteur. Cette guerre où ils auraient bien put tous s’éliminer en une fraction de seconde le prouve bien. Qui a été suffisamment stupide pour inventer une bombe inutilisable à moins de vouloir se tuer au passage… Si encore l’ennemi n’avait pas le temps de vous renvoyer la pareil avant de disparaître, mais là. Enfin bref. Je sais que d’autres vampires sont loin de les considérer comme je le fait, mais je tient à souligner que je ne suis pas la plus extrême. Pour certain il mérite la même place que des vaches et encore uniquement par ce qu’ils peuvent nous nourrir.

Je suis quelqu’un de plutôt calme et poser, même s’il m’arrive de m’amuser. Généralement, je vais attendre un bon moment avant d’atteindre un point de non retour quand quelqu’un m’agace. Je ne cherche jamais midi à quatorze heure et le fait directement dégager de ma vue. Pour ce qui est du moyen mis en œuvre disons que cela dépend de mon état d’énervement.

Quand je m’entend parler, je me rend compte que j’ai énormément changé depuis que j’ai vue le jour. Au tout début, j’étais une véritable fifille à sa maman. Je passais mon temps dans ces jupons jusqu’au jour où elle n’a plus été là et qu’il a fallut que je devienne la maman. J’ai commencer à prendre mon autonomie et à développer mon coté protecteur. Après la trahison de ceux que j’aimais plus que tout et le siècle d’horreur que j’ai vécu, j’ai été pendant un très long moment intraitable sur de nombreux sujets. Pour arranger le tous, ma transformation qui avait décuplé mes capacité, avait en même temps poussé mes trait de caractères à leurs extrêmes. C’est peut être la raison pour laquelle je passe d’un extrême à un autre encore maintenant. Je peux très bien être douce, vous faire les plus beau cadeau du monde et vous arracher la tête la seconde suivante après avoir apprit quelque chose qui m’aurait rendu furieuse.

Mes proches mon un jour dit comment il faisait pour ne jamais aller trop loin. Par curiosité, je leur avais posé la question. Je ne comprenais pas comment ils faisaient pour ne jamais m’enerver au même point que ceux extérieurs à ma famille parviennent si bien à le faire. D’après eux, il suffit d’être attentif. T’en que tout va bien , je sourie, entretient la conversation et rigole pour un rien. Quand je commence à m’énerver, mon visage devient neutre comme si j’attendais de voir jusqu’où il pouvait aller pour m’énerver. Plus je la colère monte en moi et plus je m’efface de la conversation, de ce qu’il se passe autour de moi, préfèrent laisser parler les autres. A partir de l’instant où je ne dit plus rien et ne réagit plus à rien, c’est qu’il suffit d’un dernier petit effort pour que j’explose. Même les plus stupide se rende compte que quelque chose ne va pas et s’arrête à temps en générale, mais s’il ne le fait pas ou me pose La question la plus agaçante au monde « quelque chose ne va pas ? », alors là oui effectivement je me laisse aller. En même temps, je ne connait pas plus stupide comme question. A partir du moment où on s’en est rendu compte, il faut essayer de se faire oublier ou je ne sais quoi d’autre dans le style, mais pas cette question.

Bon, j’avais dit que je terminerais avec quelque chose de bien… hm… J’aime ma famille plus que tout. Pour eux je serais prête à énormément de choses. Plus personne ne leur fera de mal. Je suis plutôt fier. Certain trouve que c’est un défaut, mais puisse que je ne trouve pas que ma fierté est mal placé, je trouve qu’il n’en est rien. Protectrice, ça vous avez du le comprendre. Il faut me voir comme une mère louve avec ces petits. Ma marque ne doit pas être celle d’un loup pour rien. La seule différence et que je peux me montrer plus patiente peut-être, mais je ne suis pas sur que cela soit mieux, car si je criais, ceux qui m’énerve serait avertie et éviterait le sort au quel ils ont droit à chaque fois. Je crois avoir dit l’essentielle. Maintenant vous savez à quoi vous attendre avec moi.





Mon Histoire


My Past...







[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Mon histoire? Quelle histoire? J'ai vécu depuis si longtemps que je ne saurais vous donner une dates précise de début, surtout qu'à cette époque on ne s’embêtait pas autant avec ce genre de détailles. On peut même considérer que j'ai eu plusieurs vies successives, mais bon... il fait bien que je vous explique un peu comment j'en suis arrivée là où j'en suis. Je vais donc commencer par le tout début, ma première vie. Je suis née durant une période trouble du monde, mais faste du monde. Enfin, faste... Cela dépendait de quelle naissance vous étiez. Personnellement, je suis née dans un palais, mais pas le mien. Ma mère et mon père étaient domestiques au palais de l'Empereur Caesar Divi Filius Augustus que vous connaissez peut-être sous le nom d'Auguste. J'y ai donc grandi comme fille de domestiques avec mes frères et soeurs et pris la place de mes parents à leur mort.

L'année de mes 14 ans, l'un des princes s’intéressa à moi malgré notre différence de classe et d'âge. Durant cette période, moi qui n'avais connue que la servitude découvrit les plaisirs des belles choses. Les problèmes arrivèrent cependant très peu de temps après, me faisant très vite redescendre de mon petit nuage. Julius Caesar Drusus, appelé Drusus, fut assassiné par son épouse et amante de son rivale pour la succession au pouvoir. Afin de parvenir à ces fins sans encombre, Livilla me fit porter le chapeau en cachant la fiole de poison dans ma chambre. Avant que la garde n'arrive, un homme m'avait prévenu et aidé à m'échapper, mais je n'aurais jamais put imaginer la suite des évènements.

Les jours de cavale défilaient et se ressemblait tous à mes yeux, mais l’homme qui m’avait sauvé m’assurait que bientôt une toute nouvelle vie s’offrirait à moi. J’espérais au plus profond de moi que cela serait effectivement le cas. Je voulais oublier tout de cette vie et recommencer à zéro. Quelques jours après ma fugue, j’avais insisté pour rendre visite à ma famille. Je voulais tout leur expliquer, les rassurer et leur proposer de venir avec moi. Après tout cet homme miraculeux et mystérieux, Vladimir, m’assurait que la vie serait facile là où nous allions. Je ne savais toujours pas pourquoi il m’avait aidé, mais étant donnée la situation, je ne me posais pas longtemps la question et la réservait au jour où je serais effectivement en sûreté. Malgré les interdiction de Vlad, je sortie pendant l’une de ces absences pour aller voir ma famille. Au début, j’eu très peur qu’ils leur soient arrivés malheurs, car je ne parvenais pas à les retrouver. C’est alors que je vis ma sœur cadette parler avec un garde du palais.


- Non, personne ne la encore revue. Comme promis nous vous informerons de toutes lettres ou informations que nous aurons.

- La famille Impériale vous remercie de tous vos efforts malgré le sacrifice que cela doit être pour vous, dit-il en lui offrant une bourse pleine.

- Nous remercions encore ces majesté pour leurs générosités. Après son départ, nous ne savions plus comment nous allions vivre. Jamais je n’aurais cru qu’elle trahirait notre Empereur pour de l’argent.

- Je repasserais dans une semaine. Si vous avez une quelconque information entre temps…

- Je vous fait prévenir, promis.


Je fus totalement sonné sur le coup. Ma propre famille, mes frères et sœurs que j’avais élevé après la mort de nos parents, étaient près à me livrer contre fortune. Abasourdis, je ne me rendis pas compte de ce que je fis et profitant du départ du garde, m’approchais de ma sœur pour lui demander si j’avais bien compris ou si elle ne faisait que cela dans le but d’avoir de l’argent en attendant que je vienne les chercher. Quand elle me vit, se fut comme si elle avait vue un fantôme. Son visage était devenu livide, ces yeux ronds comme deux billes et elle s’apprêta à rappeler le garde quand Vlad arriva et l’assomma. En tout cas, je me suis toujours convaincu qu’il ne l’avait qu’assommé, car malgré tout je continuais à l’aimer. Cependant, le bruit que fit sa nuque quand elle s’écroula fut pour moi assourdissant. Il me prit alors dans ces bras et jusqu’à mon réveil sur la selle d’un cheval dans ces bras, je ne me souvient plus de rien.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Des semaines durant nous chevauchâmes pour nous arrêter dans un village isolé. Il m’apprit où nous étions, l’actuel ville de Moscou, puis nous trouva une maison des plus respectable en comparaison de celle qui constituait le village. J’étais frigorifier et ne parvenais pas à me réchauffer depuis plusieurs jours, ce ne fut donc pas une surprise quand je tombais malade. Jamais je n’avais connue climat si rude. Alors que la fièvre me gagnais de plus en plus, Vlad fit venir tous les soigneurs qu’il put , mais tous lui dire la même chose. J’étais condamnée à moins d’un miracle. J’avais semble-t-il attrapé une maladie qui avait déjà fait des ravages dans le sud du pays. Personne ne savait comment la soigner. Le soir où le dernier soigneur donna son diagnostique, je cru entendre pendant l’un de mes rare instant de lucidité parler la femme qui s’occupait de moi et Vlad.


- Nous ne pouvons plus attendre. Si tu veux qu’elle devienne une reine, il va falloir le faire se soir. Si tu préfères, je peux m’en charger.

- Ne dit pas de bêtises. Tu es incapable de te contrôler suffisamment pour une transformation… Je m’en occuperais. Dit à tout le monde de sortir. Je veux être seul avec elle jusqu’à ce que je vous le dise.

- Très bien. Nous partons de suite. Tu sais très bien qu’il n’y a pas d’autre solution et que nous avons besoin d’elle.

- Je sais… J’aurais juste préférer attendre qu’elle soit remise. Cela sera d’autant plus difficile pour elle dans cet état. Entre sa nature première et sa maladie, elle se croira en enfer. Je n’aurais jamais du lui promettre que tout irait bien. C’est à cause de moi qu’elle est ainsi…

- Vlad, tu as des sentiments pour elle ? Ce n’est qu’une Hunter pour le moment. Si jamais elle prend conscience de ces pouvoirs, elle pourrait tous nous mettre en danger. De plus, tu sais très bien qu’elle est pour père.

- Comment je pourrais l’oublier ?! C’est à cause de lui que j’ai du la ramener après l’avoir découverte. J’aurais du rester là bas et tenir ma langue.

- Dans ce cas, elle serait morte ou vous auriez dû passer sa vie à éviter les vampires et les Hommes à sa recherche.

- J’ai compris. Partez maintenant.


Je ne comprenais rien à ce dont ils parlaient. A l’époque, le mot vampire n’était pas connu de la majorité des humains et ils possédaient de nombreux autres noms. Incapable de reste d’avantage éveillé, je sombrai de nouveau dans les limbes jusqu’à me faire réveiller par Vladimir qui changeait plaçait sur mon front une nouvelle poche pleine de neige. Durant le temps que j’avais passé avec lui, je n’avais pus faire autrement que de me rendre compte à quel point il semblait tenir à moi. Je lui fis donc un sourir, du moins j’essayais, pour le réconforter. C’est là qu’il se mit à me parler de ce qui allait ce passer et qui lui et les siens étaient.


- Anna, il faut que je te parle de certaines choses. Je sais que toutes ces histoires te semblerons absurde ou pourrait t’effrayer, mais il faut que tu saches.

- Vlad, je suis sur que tout ira bien. Les soigneurs ne savent pas… de quoi sont capables les gens du sud. Personne… n’avait encore vue quelqu’un me ressemblant… jusqu’à maintenant ici. Tu as bien vue comment ils me dévisageaient, dis-je en riant doucement avant d’être prise d’une quinte de toux.

- Anna fait attention s’il te plait. Il faut vraiment que tu m’écoutes.

- D’accord, c’est promit.

- Je ne vais pas y aller par quatre chemins. Nous n’avons plus le temps… Ma famille et moi sommes des vampires, les Stryges sont ce qui nous ressemble le plus dans tes croyances il me semble. Nous avons besoin de nous nourrir de sang humain pour survivre.


Il dut se rendre compte de mon effroi et je ne voulais même pas savoir la tête que je faisais à cet instant entre ma maladie et mon épouvante, car il se tut un moment en soufflant. Il était une Stryge ! Lui et toute sa famille étaient des monstres des enfers. Durant nos conversations, j’avais appris qu’il avait un père, deux sœurs et un frère, sa mère étant morte il y a peu. Cependant, il m’avait aussi dit qu’ils avait de nombreux cousins et cousines. Je ne savais plus quoi penser. Je ne parvenais pas à croire que celui qui m’avais sauvé et pris aussi bien soin de moi ne soit rien d’autre qu’un monstre. Quand je retrouvais mon calme, je me mis à chercher à comprendre.


- Tu as dit ça pour me faire peur ? Si c’est le cas, se n’est pas drôle du tout. Comment tu pourrais être une Stryge alors que tu m’as sauvé ? Tu n’as rien à voir avec elles. Toi et ta famille été bien trop gentil avec moi pour être des créatures des enfers.

- Nous sommes des vampires et nous nous nourrissons de sang. C’est le seul moyen pour nous de survivre. Si nous ne faisons pas cela, nous nous dessechons et sommes comme mort jusqu’au jour où l’on nous redonne du sang.

- Mais tu as manger !

- Oui, par ce que je le peux, mais cela ne me suffit plus. Anna, je t’en prie il faut que tu me crois et me fasse confiance. Je ne te ferais jamais de mal. Regarde ton coup s’il te plaie, mais n’ait pas peur. C’est uniquement pour te protéger, me dit-il en me donnant un miroir en cuivre pour que je puisse voir mon reflet.


Dans mon cou se trouvait une marque représentant un croissant de lune. Je ne savais pas depuis quand elle était là, mais il ne faisait aucun doute quelle était bien là dans ma chaire. Il ne s’agissait en rien d’une illusion ou d’un dessin. Étrangement, mon esprit était plus clair que jamais depuis que j’avais commencé à m’énerver. Il voulait que je lui fasse confiance ? Il m’avait mentit jusqu’à maintenant et m’avait fait ça. Comment pouvais-je lui faire confiance ? Il m’avait sauvé et protégé jusque là, mais tout cela était bien trop énorme pour moi.


- Je vais te laisser un peu. Tu dois avoir besoin de temps pour accepter ce que je viens de te dire… Mais il faut que tu me crois et me fasse confiance. Je te promet de toujours te protéger. Jamais je ne ferais quoi que se soit qui ne soit pas dans cet objectif.


Il quitta en suite la chambre et je ne le revis plus pendant trois jours. Mon état ne faisait que s’aggraver et je fus vite arrivé au point où j’étais incapable de me lever, condamné à rester allongé dans ce lit en attendant la mort. Je ne sais pas si ma fin proche me permit d’accepter ce qu’il m’avait dit, mais je fini par accepter et même par lui refaire confiance comme avant d’apprendre tout cela. D’une manière ou d’une autre, il le sut car il revint près de moi à ce même moment. Il me raconta tout ce qu’il y avait sur les vampires, que cela soit les passages les plus sombres que ceux faisant rêver, tel la possibilité d’un amour éternel. Il me parla en suite des Hunters et m’expliqua la raison de ma venu ici. En tant que Hunter, j’avais la capacité de devenir l’un des vampires les plus important lorsque je serais changée. Il m’expliqua le processus de métamorphose des reines et qu’il m’avait apposé cette marque le jour où il m’avait assommé pour m’emmener ici. Vlad s’excusa d’avance de la douleur que j’allais devoir endurer lors de la transformation, mais j’entrepris de le rassurer et lui dit que j’étais prête.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Cette même nuit où je m’éteignais à petit feu, Vladimir se pencha sur moi pour me donner le baiser de la mort et du renouveau. C’est ainsi que les plus poètes d’entre nous appelle la morsure nous transformant en vampire. Au début, je ne ressentis rien à peine une pression, mais qui était des plus supportable, puis vint la douleur… Je n’aurais jamais cru ressentir une telle souffrance un jour. Grâce à mon vécu, je peux également vous dire que rien n’est comparable. Un membre coupé, une flèche empoisonné, la brûlure du soleil m’est inconnu, mais on dit que même cela est agréable en comparaison. Je sentais chaque millimètre parcouru par le poison dans mes veines et lorsqu’il finit de parcourir mes veines, je le sentis se déverser dans tout le reste de mon organisme alors que je pensais avoir enfin terminé avec cette souffrance. Je pensais cela car entre le moment où le poison s’était déversé dans mes veines et dans le reste de mon organisme, je ne ressentis pendant ce qui me semblai quelques minutes, mais que Vlad me dit avoir durée plusieurs heures, plus rien. Mon cerveau fonctionnait encore, mais mon corps était comme absent, inexistant avant de recommencer à être aussi attisé que si de l’acide me rongeait les chaires en prenant soin de me faire ressentir tout, me privant des protections habituelles offertes par notre corps. L’un de mes ressent vampire m’a dit que l’ors de notre transformation, le venin devait en même temps que tuer toutes partie d’humain en nous , détruire les endorphines et autres hormones qui se charge de nous permettre de supporter des douleurs trop importantes.

Contrairement aux autres vampires, cela pris beaucoup plus de temps car à chaque millimètre parcouru, le poison soignait mon organisme de la maladie et des séquelles pour qu’à mon réveil, mon corps soit parfaitement paré à ma nouvelle existence. Cela pris deux semaines pour qu’une fois le poison m’aillant transformé, je parvienne à me réveillé. Cela était également dut à ma maladie. En temps normale, un humain changé alors qu’il est en bonne santé se réveil au bou d’une journée et un Hunter à la fin de la transformation.

Je crois que le pire moment fut lorsque mon corps encore prisonnier de la douleur ne pouvait plus s’exprimer, paralysé par le poison. Quoi qu’il en soit, cela fini par s’arrêter et je m’endormis pour me réveiller assoiffé. Au début cela était contrôlable, mais lorsqu’une domestique humaine passa devant ma porte, mon corps réagit seul et la vida de son sang avant que Vladimir ne puisse m’arrêter. C’est lorsque je me reculais horrifier de ce que je venais de faire que j’entendis quelqu’un applaudir et vue pour la première fois le chef de ma nouvelle famille. Il semblait apprécier le spectacle alors que j’avais envie de vomir.

Vlad me rejoint alors pour me présenta son père qui devait être mon futur époux. Je crois que si je n’avais pas été aussi écœuré de ce que je venais de faire, j’aurais explosé de rire en voyant son expression après avoir dit non. Une rage folle s’afficha même sur son visage quand je dis vouloir être la femme de Vlad si je devais me marier à quelqu’un. Ce fut ma plus grosse erreur. Dans la seconde qui suivi mes paroles, Vladimir fut envoyé dans une pièce se trouvant à côté et moi enfermé dans celle où je me trouvais. Les jours et décennie suivant furent abominables. Le roi du clan de la lune d’agent tortura son propre fils sans s’arrêter sauf pour venir m’apporter des humains et me voir me dégoûter moi-même à chaque fois que je les tuais. Je m’efforçais à me contrôler car les seuls moments où il ne faisait rien à Vladimir étaient quand il attendait que je craque. Je finis pare résister à ma soif jusqu’à me laisser me dessécher, ce qui est plutôt douloureux, mais supportable surtout pour la seule personne qu’il vous reste au monde.

Gagnant en volonté, contrôle et puissance, je parvins après un siècle à m’échapper pour délivrer Vladimir. Lorsqu’il fut de nouveau sur pied, il semblait tout autre, déterminé et près à affronter son tortionnaire qui ne mis pas longtemps à rentrer de voyage en apprenant la nouvelle. Quand il entra dans sa demeure, il ne devait pas s’imaginer ce qui allait suivre. Tous les vampires sous ces ordres m’avait prêté allégeance suite à mon mariage avec Vladimir. Chez les vampires, celui-ci peut être un moment de festivité incroyable, mais peut aussi être réduit à l’échange de marque en échangeant nos sangs.

Je possédais donc maintenant la marque de la lune d’argent, mais également la marque de mon roi et de mon titre de reine qui était venu avec mon éveil quelques jours plus tôt. Il s’agissait pour la première d’un fleur immense me prenant tout le coup et pour la suivante d’un loup hurlant sur ma cheville droite. Plus aucun vampire présent dan le château ne possédait l’ancienne marque après m'avoir prêté allégeance et tous se jetèrent sur leur ancien roi quand je leur dire ce qu’il nous avait fait. La pauvre enfant qu’il fallait protégé avait maintenant un cœur capable de tuer tous ceux qui s’en prenait au sien. J’interdis juste à temps de ne pas le tuer, mais cela ne fut que pour le faire de mes propres mains après un siècle de torture. a sa mort, je perdis la marque de la Lune d'argent, le dernier représentant étant enfin mort et les autres faisait partie de mon clan.

Le temps passa et les clans qui apprenait l’existence d’une reine me rendirent visite pour me prêter allégeance et espérant que je fasse de leur chef l’un de mes rois. Malgré les années, je ne pris aucun autre mari alors que je le pouvais parfaitement. Aucun d’entre eux n’aurait pus égaler le lien que j’avais avec Vladimir, pas après tous ce que nous avions vécu. Mon influence se renforça, agrandissant ma famille sans incident jusqu’à la rencontre avec un autre clan dirigé par une reine.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Après toutes ces années à m'occuper simplement de ma famille, je fus mise à mal par d'autres clans. Le combat des Reines commença et toutes, même celles qui souhaitaient rester loin de toute cette folie, furent contrainte à y prendre partie. De nombreuses reines me demandèrent de leur prêter allégeance et qu'en échange elles s'assurèrent de la protection de mon clan, mais bien décidé à être la seule à choisir la vie que nous mènerons, je refusai toutes propositions. Voilà pour quelles raisons les attaques se succédèrent sans relâche.

Au fil du temps et des victoires que j'accumulai, des clans entiers se mirent sous ma bannière. En échange, je fis ce que les reines m'avaient proposé et les protégeais. Cela fut des plus compliqué et un jour, je fus incapable d'arriver à temps. C'est à ce moment que je pris la décision de mettre fin à toute cette folie. Plusieurs décennies se succédèrent, mais cette fois-ci je n'étais plus celle que l'on attaquait, mais celle qui attaquait. Je n'avais trouvé que ce moyen. Devenir la plus puissante, la plus respecté et la plus crainte pour que plus personne ne puisse s'en prendre à ma famille. C'est ainsi que je finis par être la Reine de nombreux pays et que d'autre apprenant mon existence ce lièrent à moi. Mes terres étant très riche furent appelé GIGÓNIMOS, les terres fertiles. Tout un continent fini même par me rejoindre, l'Afrique, et nous connurent nos premier instant de paix, mais cela ne fut que de courte durée. Enfin... courte durée pour des vampires, mais même certains humains le pensèrent. Quand d'autres terres ce créèrent, BHŌRA, KALTAVETUR et SUNSET, les combats reprirent de plus beaux en même temps que la deuxième Guerre mondiale des humains. Les Allemand de mes terres fatigués de cette agitation dont il ne connaissait pas les causes, mais qu'il ressentaient finirent par suivre le premier illuminé qui leur donna une solution. Nos deux guerres se confondirent, celle des humains, pour l'extermination de ceux qu'ils prenaient pour le mal contre ceux qui protégeaient leur pays et les martyres, et celle des vampires, pour garder leur terre intacte contre ceux qui souhaitaient les agrandirent.

Il fallut pour nous deux guerres humaines pour que les choses ce calme. La deuxième nous calma tous et nous poussa à nous poser des questions. Les humains jusque là chétif et non problématiques se mirent à nous poser de gros problème avec leur avancé technologique qui fut fulgurante lors de celle-ci. Un conseil des vampires, le tout premier du genre fut organisé par toutes les Reines. Nous nous retrouvâmes en terrain neutre, dans les Terres gelés dont qu'aucune de nous n'avaient voulut. C'est donc au pôle Sud, durant l'une des Nuits polaires, que nous nous retrouvâmes et décidèrent de la suite des évènements. Il fut décidé que les combats d'expention s’arrêteraient, ainsi tout les territoires vampiriques resterait tel qu'ils étaient et que nous nous assurions que cette bombe nucléaire ou toutes autres arme de ce genre ne soit jamais utilisé par les humains se trouvant sur nos territoires. A partir de ce jour, le conseil se retrouva de nombreuse fois plus ou moins houleuse, certaines Reines étant en désaccord allait jusqu'à s'entre tuer plus ou moins subtilement (poisons, pieux, ...).

Comme il était décidé précédemment que les territoires resteraient inchangé, il y eu donc une succession de nombreuse Reines dans un temps très court. En aillant assez de tout cela, je finis par prendre les choses en main. Je m’arrangeais donc au fil des destitutions par placer des Reines qui m'avait prêté allégeance à la tête du conseil en les envoyant dans les autres territoires pour qu'elles attende qu'on les envois au conseil. Quand celui-ci fut entièrement constitué par mes Reines, je deviens la Reine Mère, celle qui avait le dernier mot en cas de litige et plus aucune mort n'eu lieu au sein du conseil. En tout cas jusqu'à maintenant et si je dit cela, c'est à cause de l'arrivée d'une nouvelle reine qui possèdent un potentiel très important pour pouvoir entrer au conseil, voir même prendre ma place. La première de nous à en être embête est la Reine de SUNSET, car c'est elle qui perdrait sa place au conseil si cela devait s’enclencher. La seule chose que je peux espérer et de parvenir à la garder calme et réfléchie pour éviter cela. Pour le moment, nous sommes loin que cela se produise, mais les choses peuvent très vite bouger dans notre monde même si cela reste invisible et que nous nous contentons de vivre comme nous le faisons des années de cela la plus part du temps. La seule chose qui risque de changer c'est qu'avec cette paix, j'ai bien l'intention d'en profiter pour avoir des enfants. Je me le suis jusque là interdit à cause des conflits, mais maintenant que les choses semblent stable, je vais en profiter. Surtout que cela risque de vite bouger...






Méfier vous de l'eau qui dort. Tel un Tsunami, elle s'effacera pour mieux se déchaîner.







[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Anna-Lou Lyloubella le Sam 27 Oct - 17:17, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warmongers-llotheryn.lebonforum.com
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Anna-Lou Lyloubella [Achevé]   Mar 16 Oct - 17:18

Validation !

MESSAGE AUTORISANT A PARTICIPER


Aillant le plaisir de constater que tout est en règle, je te valide !

Je te conseille de consulter Le Systhème de jeu pour savoir exactement comment fonctionne l’attribution des points entre autre. N'oublie pas de signer les règlements sans quoi tu ne peux pas commencer tes RP, mais seulement aux autres activité du forum.
Recense ton avatar et tous ce qui est demandé pour facilité les choses et pouvoir utiliser tes objets (tout objet non recenssé n'est pas utilisable). Tous les renseignements dont tu auras besoin sont placés dans la Bibliothèque du Savoir et n'oublie pas de consulter régulièrement le Panneau d'Affichage, où tu trouveras les évènement du forum.
Pour toutes questions ou remarques, viens Ici ou envoie un MP à un membre du staff !

***********************
Enfin, je crois que personne n'est plus au courant que toi de tous cela! Fiche magnifique, au fait! ^^



… Le STAFF ...
Nouveau Monde - Nouvelle Vie.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 261
Date d'inscription : 22/09/2012
Age : 28
Localisation : Châteaux Lyloubella

Feuille de personnage
Rang: Reine Mère
Pouvoirs: Télépathie et Contrôle
Objets:

MessageSujet: Re: Anna-Lou Lyloubella [Achevé]   Mer 17 Oct - 16:30



Merci ^^

je voulais m'appliquer pour le personnage de l'administration.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warmongers-llotheryn.lebonforum.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Anna-Lou Lyloubella [Achevé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Anna-Lou Lyloubella [Achevé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Anna Preston - Are you talking to me ?
» [The Preston Sisters : Meet Anna, the one with the eyes that look ]
» Anna Defontaine [End]
» Anna Lynn
» Anna Williams [ Under Construction ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Warmongers : Llotheryn :: Gestion des personnages :: Fiches validés-