Warmongers : Llotheryn

Dans un monde où la suprématie de l'Homme dure depuis bien trop longtemps, la guerre entre deux races que tout oppose n'attend qu'une étincelle pour s'embraser.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» 07-ghost, la quête de l'équilibre
Lun 2 Sep - 11:36 par Anna-Lou Lyloubella

» Nouvelles de 07 Ghost
Mer 28 Aoû - 16:19 par Invité

» Notre fiche partenariat
Sam 17 Aoû - 18:11 par Anna-Lou Lyloubella

» Modèle : Fiche de présentation
Mar 13 Aoû - 14:38 par Anna-Lou Lyloubella

» Cartes du monde.
Sam 3 Aoû - 18:26 par Valentina O. Premiersang

» [PV: PNJ] Adieu et Retrouvaille.
Sam 3 Aoû - 14:32 par Natsu Dragneel

» Agito Tokugawa
Mer 31 Juil - 16:46 par Invité

» ''Dans la jungle, on ne t'entend pas crier'' (Amazonie)
Mar 23 Juil - 14:23 par PNJ

» Lucifer Angels
Dim 21 Juil - 17:27 par Anna-Lou Lyloubella

» La Galerie d'Anna et Cie
Jeu 18 Juil - 12:10 par Anna-Lou Lyloubella


Partagez | 
 

 Réminéscence d'un passé douloureux With Anna-lou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 33
Date d'inscription : 13/01/2013
Age : 27

Feuille de personnage
Rang: Femelle Alpha (anciennement)
Pouvoirs: Magie du sang et de la chair.
Objets:

MessageSujet: Réminéscence d'un passé douloureux With Anna-lou   Jeu 17 Jan - 14:18


L'italie, voila bien longtemps que je n'y était pas venu, cela doit bien faire 40 ans... Je ne me souviens plus très bien, je me souvient que la dernière fois nous fuyons le clan de ma mère. C'était donc avant d'entrée dans ma meute. C'est grâce à ce que j'ai vécue là-bas que je n'en veux pas aux soeurs de ma mère. A vrais dire je me demande même ce qu'elles sont devenues, enfin c'est sans importance la nuit approche et je n'ai pas envie de camper à la belle étoile, il commence à faire froid même pour moi......J'aimerais tellement que Zeff soit là, il s'amusait à se transformé quand il remarquait que j'avais froid....Je crois que je devait être une des Alphas les mieux traité de toute les meutes...Je sent des larmes coulées sur mes joues, je me claques doucement les joues pour me reprendre c'est pas le moment de craquer. Si je me souvient bien le château que je recherche n'est pas loin et vu la personne à qui je vais demandé hospitalité il faut que je soit le plus présentable possible.

Après tout, on ne peut se présenté devant la reine mère des vampires sans un minimum de tenue. Bon je suis sure qu'elle à déjà rencontré des "sommités" en pire états que moi mais tout de même deux semaines de voyages à pieds depuis Berlin sa laisse des traces. Je sortis une missive que je relut une nouvelle fois. Oui, il y as de forte chance que je soit bien accueillis par la reine. Une information comme celle-ci devrait me garantir au moins deux nuit au chaud. Après je verrais si je peux rester un peu plus, je n'ai vraiment pas envie de voyagé par ce froid.... Tien j'aperçois le château...il est vraiment gigantesque et vraiment magnifique on vois que la reine à les moyens....et qu'elle veux en imposer aussi. En bref, tout ce qu'une reine vampires à l'habitude de faire....je me demande quelle est la différence entre une reine mère et une reine en dehors de la puissance? Enfin je verrais bien, après tout je n'ai fait que croiser la reine mère la dernière fois que je l'ai vu et au final je ne sait que peut de chose d'elle, mis à part qu'elle semble être une bonne gouvernante...

*~~~~~~~~*

Le château est encore plus impressionnant de près et il est très bien garder, impossible pour un voleur ou un assassin de rentré sans se faire voir.....à moins d'être particulièrement doué, j'y arriverais donc bien sur mais cela ne serais pas une partie de plaisir et je ne pourrais pas entrée et sortir en me contentant d'éliminé ma cible, quelques éliminations discrètes serait nécessaires. Enfin, cette analyse n'est que purement théoriques car actuellement je n'ai aucun contrat cependant il est toujours utile de visualisé les sorties possibles sait'on jamais. C'est donc pour cette raison que je me présente à l'entrée principale ou pas moins de quatres gardes sont posté et quelques chose me dit qu'il y en as bien plus à proximité capable de venir en renfort en quelques secondes....Et bien ils ne lésinent sur la protection de leurs reine bien aimé un bon point après tout le paix actuel est fragile et je doute qu'en cas d'attaque l'ennemie prennent la peine d'avertir le château de ses intentions. Revenons à ce qu'il se passe vraiment et arrêtons d'imaginez des scénarios. Deux garde s'approchent de moi tandis que les deux autres sont sur le gardes. L'un de ceux qui étaient venus à ma rencontre me salua d'un signe de tête que je rendit, puis il prit la parole.


<<Mademoiselle, puis-je connaître la raison de votre présence ici, ainsi armées?>>

Courtois et concis, j'apprécie.

<<Madame conviendrais d'avantage, je viens pour affaire j'ai intercepté un message qui devrait, je crois, obtenir l'attention de la reine. Quand à mon attirail n'y prêté point attention, venant de faire un long voyages vous comprendrez que sans un tel équipement de tels balades sont peu sure. Revenons-en à ce qui m'amène, je désirerais remettre le message en main propres ainsi je sollicite une audience avec le reine mère, si il lui en est grès bien entendu .>>

Un signe de tête et l'autre garde file à la porte transmettre ma demande. Je patiente en silence, ne me permettant qu'une gorgée à ma gourde bientôt vide hélas. Après quelques instants, on m'invite à rentré sous bonne garde toutefois, je passe devant des humains travaillant dehors entrain de coupé du boit, tandis que les vampires commencent à sortir le soleil disparaissant à l'horizon et les murailles offrant une large portions d'ombres. L'intérieur du château est à coupé le souffle, une décorations à la fois sobre mais pleine de puissance, nul couleurs flashantes ou décorations inutiles. Certes, les matières utilisés ne sont pas celle à porté de n'importe qui, car marbre blanc et cristaux sont bien présent mais pas en abondances étouffantes. Cette décorations est d'un goût exquis et parfaitement mesuré. Mon émerveillement est tel que je mis un moment à remarquer que nous nous étions arrêtés devant la salle du trône. Les gardes ne semblaient vouloir me laissé entré comme cela, avec un soupir je sortis mes épées de leurs fourreaux et les déposa contre le mur de l'entrée avec la majorité de mon équipement, en gardant toutefois un ou deux poignards dissimulé. Quitté mais armes oui, toutes non. Les vampires semblant avoir comprit que je ne permet pas qu'une autre personnes que moi touches mes armes les laisses en places sans ne serai-ce que faire un mouvement vers eux. Je souris, il semble qu'on me comprennent. Il ouvrirent ensuite la portes et me laissèrent passé tandis que mon escortes fit demi-tours.

La salle du trône était grande et semblais pouvoir contenir un grand nombres de personnes, des piliers et des voûtes de marbres finement taillés la décorais et quelques peintures étaient accroché de-ci de-là. Je m’avança vers le trône et mit un genoux à terre en saluant la mère des vampires avec respect. Je prit ensuite la parole.


<< Permettez-moi de me présenté, je suis Katarina Bones et je me présente devant vous en quêtes d'hospitalité je ne viens cependant pas les mains vides. Je me permet cette demande car j'ai récupéré un message qui
devrait attiré votre attention.
>>

Je sortis la lettres de ma poche intérieur et lui remit avant de retourner à ma place, cette missive portait le sceau brisé d'un clan de vampires qui complotais contre l'actuelle reine mère. Je resta silencieuse attendant le verdict de cette reine qui paraissait tellement jeunes pour tant de pouvoir, cependant je savais parfaitement que l'apparence était souvent trompeuse dans notre monde.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 261
Date d'inscription : 22/09/2012
Age : 28
Localisation : Châteaux Lyloubella

Feuille de personnage
Rang: Reine Mère
Pouvoirs: Télépathie et Contrôle
Objets:

MessageSujet: Re: Réminéscence d'un passé douloureux With Anna-lou   Jeu 17 Jan - 17:44



Réminéscence d'un passé douloureux
★ C'est quand on s'y attend le moins, que l'on fait les plus importantes rencontres de notre vie ★




Feat
Kata
Curieux ▬ Amical
...
Voilà, j'espère que ça t'ira.





Eh bien, moi qui m’ennuyais à mourir ces dernier temps, voilà que l’on se bousculait à ma porte. J’étais encore en train de réfléchir à l’affaire qui m’avait été communiqué l’avant-veille, quand je sentis une nouvelle présence pénétrer par l’entrée principale sur mon domaine. Cette visite surprise m’interloquant, je me rendis à l’une des fenêtres de la salle du trône pour voir qui osait ainsi entrer dans mon repère. Profitant de la pénombre de ma demeure, nous autres vampires n’aillant pas vraiment besoin de plus de lumière que cela, j’observais sans être vue et en veillant à garder mon niveau de magie égale à ma garde, la jeune femme qui s’avançait. Elle semblait impressionnée par ma demeure et après tout le soin que j’avais pris à choisir chaque statut, chaque arbre et chaque autre petit détail faisant d’elle ce qu’elle était aujourd’hui, il y avait intérêt que cela le soit. Elle marquait donc un point en appréciant la décoration.

Bien, que pouvait-elle avoir de si important à me transmettre pour vouloir me demander audience ? D’après son énergie, elle n’était pas l’une des miens, de toute manière, sa démarche n’était pas assez légère pour cela. Nan, elle ressemblait bien plus à ces Loups dans sa façon de bouger, mais ce n’était pas encore ça… Un change forme ? Non, pas assez souple ou animal et sa magie était bien trop noire et puissante. Eux étaient tout en légèreté et subtilité. Une idée qui se faisait de plus en plus présente dans mon esprit commençait à s’imposer à moi, mais je ne voyais pas du tout ce qu’une de ces lanceuses de sorts pouvaient venir faire ici. D’après son attirail, elle n’était sert pas l’une de celles qui restaient bien sagement chez elles ou protégé par un puissant, mais de là à venir jusqu’ici avec une missive sérieuse… Où avait-elle bien pu trainer pour ce retrouvé avec ça ? En même temps, elle pouvait toujours avoir dit qu’il s’agissait d’un sujet important sans que cela ne soit le cas.

Ma nouvelle invitée se rapprochant de ma salle d’audience, je rejoignis mon trône en chêne blanc très finement sculpté et travaillé pour être des plus confortables à fin de la recevoir. Une Reine se devant toujours d’être présentable et cela même lorsque personne n’avait été prévu, j’étais de ce fait habillé comme à mon habitude élégamment, mais simplement. Un peu plus chaude que le reste de la décoration, ma robe était tout ce que je portais en plus de mes escarpins à talon. Elle était coupé de tel sorte qu’aucune de mes marque ne soit ne serait-ce partiellement camouflé par elle. On voyait donc très bien celle de mon coup, marque de mon mariage et ma marque personnelle qui se trouvait à ma cheville.

Je parvenais à suivre ces déplacement à l’ouïe, sachant parfaitement le trajet que mes gardes lui faisait prendre et sus exactement quand elle était de l’autre côté des deux grand bâtant de la porte de la salle du trône. Attendant comme des statuts au cas où il y aurait besoin de me protéger, des hybrides montaient la garde. A part eux, personne ne se trouvait dans cette pièce, ce qui la rendait d’une démesure comique, mais sachant que je parvenais à la remplir en entier à certaine occasion, cette taille avait raison d’être. Tient, que me prenait-il de penser ainsi ? Je devais avoir hâte que les miens se réveil et que mon Roi me rejoigne enfin. Quand le bruit de ces armes se tus, je fis signe de la laisser entrer. Elle marqua un nouveau point quand elle mit genou à terre avant de me saluer. Ces manières commençaient à disparaitre avec ce monde moderne. Je n’y tenais pas plus que cela à partir du moment où l’on fait preuve de respect, mais j’appréciais beaucoup que l’on s’y prête. Quand j’eu terminée de l’accueillir, je n’eus pas besoin de lui demander de se présenter pour qu’elle s’exécute. Qui qu’elle soit, elle avait été éduqué comme il se doit.

- Permettez-moi de me présenter, je suis Katarina Bones et je me présente devant vous en quêtes d'hospitalité je ne viens cependant pas les mains vides. Je me permets cette demande car j'ai récupéré un message qui devrait attirer votre attention.


Quand elle fut retournée à sa place, je me mis à détailler la missive en question. Le sceau était parfaitement reconnaissable et sa vue aurait suffi à me faire froncer les sourcils si j’avais été en privé, mais aillant de la compagnie, je me mis simplement à lire la lettre sans changer d’attitude avant de relever la tête pour lui répondre.

- Je vous remercie de vous êtes donné la peine de me a transmettre en personne. Pour ce qui est de votre demande, j’ai une chambre qui devrait parfaitement vous convenir.


Je fis signe à l’un de mes hommes quand des bruits de pas se firent entendre pour se stopper de l’autre côté d’une des portes secondaires. Sachant parfaitement qui arrivait, je souris sobrement prête à l’accueillir comme il se devait. La porte s’ouvrit sur un garçonnet qui après être entrée tenu la porte le temps que ce vampire charismatique me rejoigne le pas aussi léger que la brume.

- On vient de m’informer que tu avais de la visite. Est-ce si important que ce que l’on m’a dit ?

- Rien de très nouveau de sa part, dis-je en lui transmettant la lettre. Vladimir, je te présente Katarina Bones. C’est grâce à cette jeune femme qu’elle nous est parvenue.

- Bones ? Je croyais les Bones… Passons. Si nous pouvons faire quoi que cela puisse être pour votre aide.

- J’étais justement en train de m’en charger. Si tu n’y vois aucun inconvénient, je voulais l’installer dans la chambre de l’aurore.

- Elle ne serait pas mieux au second ?

- Katarina, préférez-vous dormir à notre étage où avec les humains. Je ne pense pas que votre sang soit un problème, mais cela éviterait tout risque.


Quand elle eut répondu, je conclus donc que nous ferions comme elle le désirait. Vlad dans son habilité à la magie, fit claquer ces doigts ce qui fit disparaitre la missive avec d’autres objets que nous gardions pour le jour du jugement de cette Reine. Nous commencions à avoir quelques preuves et celle-ci la coinçait. Si à ma prochaine mise en garde, elle ne se calmait pas, elle allait avoir une drôle de surprise à la prochaine pleine lune.

- Vous désirez probablement vous reposer après cette route. Nicolas va vous montrer votre chambre et vous conduira quand vous le souhaiterez à la salle à manger. Sur ce, je vous revois pour le repas.


Nicolas, en bon petit domestique qu’il était conduisit Katarina jusqu’à sa chambre. Le garçon de 10 ans, marchait la tête droite et le pas assuré dans le château, signe qu’il était maintenant bien rodé à cette tâche. Alors que les vampires se faisaient de plus en plus nombreux, il ne changea pas d’attitude alors que la plus part de ceux de son âge avait tendance à baisser la tête et se faire le plus discret possible. Cela pouvait sembler étrange, mais ce garçonnet avait une bonne raison de ne rien craindre. Tous les vampires qu’il croisait se contentaient d’un simple coup d’œil à l’enfant pour voir de qui il s’agissait avant de reprendre ce qu’ils faisaient. En revanche, celle qui l’accompagnait les intéressaient beaucoup plus et des murmures commencèrent à s’élever. Arrivé devant l’aurore, il lui tenu la porte le temps qu’elle entre avant de la suivre à l’intérieur pour se présenter.

- Je me présente. Nicolas majordome du Roi. Je serais à votre service le temps de votre séjour parmi nous. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, vous n’aurez qu’à tirer sur cette corde pour me faire appeler, dit-il en lui montrant une corde tressé de fils rouge qui pendait près du lit. La salle de bain est derrière la porte de gauche et vous trouverez des linges propres dans le dressing se trouvant celle de droite. Je peux vous faire couler un bain si vous le souhaitez ou autre chose.


Quand elle lui répondu, Nicolas s’exécuta immédiatement. La chambre dans laquelle il l’avait conduite était l’une de ces préférés à bien des égards. L’une des raisons à cela était son éclairement et sa clarté à la différence de celles qui l’avoisinaient.




To be continued ...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warmongers-llotheryn.lebonforum.com
Messages : 33
Date d'inscription : 13/01/2013
Age : 27

Feuille de personnage
Rang: Femelle Alpha (anciennement)
Pouvoirs: Magie du sang et de la chair.
Objets:

MessageSujet: Re: Réminéscence d'un passé douloureux With Anna-lou   Sam 19 Jan - 0:19



[b]La reine semblais apprécié mon comportement...à moins qu'elle soit aussi courtoise quelques soit son interlocuteurs, difficile à dire elle reste impassible. Je pense que mon attitude lui plait car elle accepte ma demande sans autres questions, sans même me demander comment cette lettre était arriver entre mes mains. A moins qu'elle ne soit pas du tout curieuse ce qui est toutefois peut probable, une reine se doit d'être prête contre toute tentative de tromperie. Enfin, qu'importe elle ferras ce qu'elle veut avec cette missive après tout je lui est fournit ce n'est plus mon problème, mon travail de ce côté là est est accompli.

Elle appela quelqu'un cependant un autre vampire fit irruption et je doutais qu'il s'agisse de la personne qu'elle ai convoquer. Au contraire, ce dernier se conduisait un peu comme le maître des lieux....en présence de sa reine...premier verdict je ne l'aime pas. D'autant plus qu'il m'ignore totalement et je n'aime pas être ignoré. Il engagea la conversation avec la reine en continuant de m'ignorer...en temps normal il aurait déjà une épée plongé dans la poitrine mais là...je pense que la reine m'en voudrais.

La reine me présentas et je salua le vampire d''une lègère courbette, mes sentiments n'ayant en aucun cas prévalence sur mon éducation. Cependant, le vampire tiqua sous entendant que le clan Bones avait disparut, et bien non il n'as pas disparut, presque certes mais pas totalement je suis encore là. ce fut d'ailleurs tellement plus fort que moi que je ne put retenir une remarque.


<< Pas totalement je suis encore là..>>

Vint ensuite une question quand à mon logement, Vladimir semblais vouloir me loger avec les humains.... Certainement pas, je ne m'approcherais pas de cette sous-espèce dépourvue de toutes véritable magie juste bonne à servir de bétails.

<< Je préférerais votre étages si vous le permettez, je préfère évité au maximum les contact avec les humains. Pour leurs propre sécurité.>>

Je fut ensuite invité à me reposer jusqu'au repas, cependat de mon point de vue l'heure du repos n'était pas venu par contre je n'avais rien contre un bon bain chaud pour me décrassé un peu, deux semaines à crapahuter dans la nature cela ne me gêne pas, ni même passer un moment sans pouvoir se laver mais je préfère tout de même la propreté je trouve que l'on se sent bien plus à l'aise même si on s'en trouve plus facilement repérable par les créatures ayant l'odorat développé. Je suivit donc le jeune garçon qui m'as été donné pour guide, les vampires ne prêtais que peu d'attention à l'humain alors que l'on ne cessait de m'observer, je sais que c'est rare de voir une sorcière dans leurs bâtiments mais quand même. A moins que ce soit mon aura magique particulièrement noir, d'ailleurs chapeau au gamin il ne semble pas être dérangé par cette aura sombre. Ce qui est plutôt rare à cette âge. Après une marche qui me parue plutôt longue avec tout ses regards en coin, le valet me fit entrée dans une chambre somptueuse particulièrement bien éclairé pour une pièce de vampire, cependant la lumière ne m'est pas particulièrement nécessaire je suis une prédatrice et j'ai grandis avec les loups. Je suis donc habitué à l'obscurité certes je n'y verrais jamais aussi bien qu'un vampires ou un lycan cependant je suis loin d'être aveugle en pleine nuit, certains ont du oublié que les sorcières ont aussi l'habitude de vivre la nuit le sabbat et les sortilèges les plus puissant ne sont'ils pas effectué les soir de pleine lune?

- Je me présente. Nicolas majordome du Roi. Je serais à votre service le temps de votre séjour parmi nous. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, vous n’aurez qu’à tirer sur cette corde pour me faire appeler, dit-il en lui montrant une corde tressé de fils rouge qui pendait près du lit. La salle de bain est derrière la porte de gauche et vous trouverez des linges propres dans le dressing se trouvant celle de droite. Je peux vous faire couler un bain si vous le souhaitez ou autre chose

Je rit à cette proposition. En étant toutefois surprise que le majordome du roi soit désigné pour s'occupé de quelqu'un comme moi.

<< Enchanté, Katarina Bones, mais inutile de te fatiguées pour moi je n'en vaut vraiment pas la peine. Je te demanderais juste de venir me chercher pour me guider jusqu'as la salle des repas quand le moment seras venu. >>

Je le regarda partir pusi me tournas vers la chambre....bien plus vaste que ce dont à quoi je suis habitué et bien plus élégants enfin m'aurais t'on loger dans un placard que je m'en serais moquer. Je vis mes armes déposé au pieds du lit, et bien c'est des rapides rien à dire. Je me dénuda et me fit couler un bain , pendant ce temps je chercha quelques chose de convenable à porté ce soir et qui ne me ferrait pas passer pour une pimbêche, je déteste les longue robe, certes elles sont très belle mais bien peu confortable et surtout gênante impossible de se mouvoir naturellement la dedans.
Je fini par me rabattre sur la robe la moins ample et la plus courte que je trouva qui laissait mon dos découvert. Je me glissa ensuite dans le bain après avoir posé la robe sur le lit. Un bon bain chaud....cela faisait longtemps, c'est si décontractant. Je profita de cette baignade pour ressasser ce que j'avais observer dans la salle du trône. La reine bien que jeune physiquement avais l'air prudente, plein d’expérience et par dessus tout intelligente, j'était certaines qu'elle avais compris plus de choses sur moi en ses quelques instant que bien des personnes estimant me connaître. Ses derniers se trompais tous j'était certes prévisible de part ma soif de vengeance cependant je n'en était pas moins complexe et surprenante. D'un autre côté Vladimir ne m'inspirait pas du tout confiance, hautain et trop sur de lui je ne peux que me méfier de lui.

Je resta un moment pensive ne sachant ce que je devait faire, puis le bain devint tiède je remarqua donc qu'il n'avais que trop durer je plongea la tête dans l'eau et termina ma toilette puis sortis et retourna dans la chambre en me séchant. Mes vêtement avait disparut....c'est cela que je n'aime pas avec les vampires trop silencieux et c'est contagieux même leurs humain devinent excessivement silencieux après un temps passer avec eux. Enfin, ils les ont surement prit pour les nettoyer après tout ils en ont bien besoin. Je mis la robe et fit une grimace certes j'était plutôt belle dedans mais je n'était vraiment pas à l'aise...je préfère de loin le cuir moulant, suivant le moindre de mes mouvements s'apparentant plus à une seconde peau qu'as un véritable vêtement. Enfin, je me conterais de cela pour ce soir.

Quelques minutes plus tard, le jeune Nicolas vint me chercher et me conduisit silencieusement jusqu'as la table de la reine, pour l'instant vide, je fut installé à la droite de celle-ci vraisemblablement cependant elle n'était pas encore là ni personne d'autre....je me demande d'ailleurs qui seras présent à moins que nous ne soyons seules....j'attendis donc patiemment l'arriver de la maîtresse des lieux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 261
Date d'inscription : 22/09/2012
Age : 28
Localisation : Châteaux Lyloubella

Feuille de personnage
Rang: Reine Mère
Pouvoirs: Télépathie et Contrôle
Objets:

MessageSujet: Re: Réminéscence d'un passé douloureux With Anna-lou   Sam 19 Jan - 17:16



Réminéscence d'un passé douloureux
★ C'est quand on s'y attend le moins, que l'on fait les plus importantes rencontres de notre vie ★




Feat
Kata
Curieux ▬ Amical
...
Ta réponse est pas si petite. Elle est très bien. En plus on va commencer une partie discussion donc on risque de pas pouvoir en faire des supers longues de toute façon.





Tandis que Vladimir et moi discussion, je cru déceler une petite tension de la part de Katarina. Je n’en étais pas sur et ne savais pas quel en était la raison, mais j’avais pour principe de ne pas utiliser mes capacité à moins d’avoir de bonne raison. De toute manière, j’avais tout mon temps pour le moment puis qu’elle avait demandé l’hospitalité. Même si je ne savais pas durant quelle période elle désirait rester, j’allais l’inviter à dîner et je ne la voyais pas me le refuser. Elle se comportait jusqu’à maintenant parfaitement et l’on ne dit pas non à son hôte sans bonne raison.

Quand le sujet des Bones arriva sur le tapis, Vladimir fut bien moins tact que moi. Il n’avait pas pu s’empêcher de relever le nom de cette jeune femme. Il fallait dire que lorsque nous avions appris ce qui lui était arrivé, nous avions été plutôt surpris. Sur place, le carnage était sans appelle, mais le temps que nous nous y rendions, nous ne pouvions plus rien faire. A cette époque, j’avais supposé que les Hunters avaient eurent la décence d’enterrer les enfants et l’Alfa, mais j’avais une autre hypothèse qui pourrait peut-être bien se révéler juste. J’allais sous peu le savoir si je mis prenais correctement. Je penchais d’ailleurs de plus en plus pour celle-là quand Katarina fit une remarque à ce sujet.


- Pas totalement je suis encore là…



Contrairement à Vlad qui lui jeta un coup d’œil avant de passer à autre chose, je continuais la discussion sans changer d’attitude. Nous devions après tout réfléchir à où installé notre invitée. Il était clair qu’elle avait fait une longue route et appréciant me sentir à mon aise, je voulais m’occuper de cela avant d’avoir une petite discussion entre femmes. J’offrais par principe à mes invités au moins tous ce dont j’aurais moi-même eu envi dans leur situation.


- Katarina, préférez-vous dormir à notre étage où avec les humains. Je ne pense pas que votre sang soit un problème, mais cela éviterait tout risque.

- Je préférerais votre étage si vous le permettez, je préfère éviter au maximum les contacts avec les humains. Pour leur propre sécurité.



Pour le coup, je laissais mon regard s’attarder sur elle avant de conclure en l’invitant à suivre l’un de nos serviteurs et de l’inviter à dîner. Sorte de petite prévention pour lui faire savoir que je n’apprécierais pas que l’on abime mes affaires. Il faudrait bien qu’elle s’y fasse de toute manière car qui dit vampire dit humain. Certes, ils apprenaient très vite à se faire discret ce qui n’était pas plus mal. Profitant de la présence de Nicolas, je lui confiais notre invité pour le moment. Il était de toute manière l’un de ceux qui savait le mieux géré ces situations. Il fallait dire qu’il n’était pas aussi jeune qu’il n’en paraissait. Le pauvre enfant était condamné au même titre que ceux que l’on changeait en vampire à rester tel qu’il était depuis le pacte avec son vampire. J’avais prévenu Vlad de faire attention et de peut-être attendre un peu, mais il avait préféré ne pas prendre de risque en le protégeant immédiatement autant qu’il le pouvait des autres vampires. Il faut dire qu’à cette époque les Calices n’étaient vraiment pas des plus en sureté entre les Hunters qui les capturaient pour attraper leur vampire et la guerre des calices qui faisait rage. Un vrai carnage…

Perdu dans mes pensées sur notre passé après avoir confié Katarina au garçon, je ne me rendis pas vraiment compte du temps. Heureusement pour moi, tout le monde savait ce qu’il avait à faire. Lorsque je repris conscience une demi-heure après, le dîner était en route, mon invitée dans la salle de bain d’après ce que m’indiquait ma barrière de périmètre. L’inconvénient de celle-ci était que même si je ne voulais pas savoir où se trouver quelqu’un qui se trouvait à l’intérieur, je le saurais, mais bon. C’était sa où ne plus surveiller les aller et venu de ceux qui entraient sur mon territoire. A choisir, je préférais encore ce petit désagrément que de risquer de ne pas remarquer l’approche d’un ennemi.

En attendant que leur du repas sonne, je me livrais à mes devoirs de souveraine. Des plus intéressant au plus rébarbatifs. Malheureusement, on ne pouvait pas avoir l’un sans l’autre. Quand j’eu enfin terminé de trancher la question sur certains mouvements d’Elfes qui posaient des problème à des humains en proposant de faire de leur territoire une réserve naturelle (pas tout, il est vraiment trop grand) à condition qu’ils laissent en paix les scientifique et humains qui y travailleraient, je me rendis dans la salle à manger où se trouvait déjà Katarina.

Après l’avoir saluer, je vins m’installer près d’elle ce qui déclencha l’effervescence. En moins de temps qu’il ne fallait pour le dire, nous fûmes servit. Il était prévu que nous nous nourrissions de la même chose au détail près que mon ‘’vin’’ ne serait pas identique au sien. Le service fini, les domestiques se retirèrent jusqu’au prochain plat.


- Katarina, cette robe vous va à ravir. Vous l’avez trouvé dans le dressing ou est-ce l’une des votre ? Je ne me souvenais même plus de celle-ci. En tout cas elle vous va très bien. Si cela vous convient, j’ai demandé à ce que nous restions entre nous pour ce soir. Vous aurez tout le temps de faire connaissance si vous restez parmi nous.


Les badineries de bon usage fait (badineries qui était ici largement mérité et pensée), je m’éclairci un peu la gorge avec une gorgé de mon breuvage avant de reprendre. Il y avait plusieurs sujets dont nous avions à parler.


- A propos de cela, combien de temps désirez-vous rester parmi nous? Pas que cela soit un problème quelconque, je suis juste curieuse.






To be continued ...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warmongers-llotheryn.lebonforum.com
Messages : 33
Date d'inscription : 13/01/2013
Age : 27

Feuille de personnage
Rang: Femelle Alpha (anciennement)
Pouvoirs: Magie du sang et de la chair.
Objets:

MessageSujet: Re: Réminéscence d'un passé douloureux With Anna-lou   Sam 19 Jan - 22:40



Je n'eu pas à attendre très longtemps, la reine me rejoignit rapidement je me leva lorsqu'elle fit son entrée et ne m'assis à nouveau qu'une fois qu'elle le fut elle-même. Quelques secondes après le repas était entièrement servis et nos verre rempli d'un liquide rouge. L'odeur du sang flottait dans l'air, je m'y attendais bien sur mais c'est enivrant pour une sorcière comme moi sa ouvre l'appétit doublé à ma vie passé parmi les lycans l'odeur du sang est particulièrement attirante ainsi fus-je un peu déçu de constaté que mon propre verre ne contenais qu'un simple vin., de qualité probablement mais n'étant pas particulièrement adepte du vin et des autres alcools. Enfin, la bonne nouvelle c'est que la viande était saignante cela compenserait mais en bonne invité je me servirais qu'après la reine.

Reine qui prit la paroles dès que les valet se furent retiré.

- Katarina, cette robe vous va à ravir. Vous l’avez trouvé dans le dressing ou est-ce l’une des votre ? Je ne me souvenais même plus de celle-ci. En tout cas elle vous va très bien. Si cela vous convient, j’ai demandé à ce que nous restions entre nous pour ce soir. Vous aurez tout le temps de faire connaissance si vous restez parmi nous.


Comme je le pensait nous resterions seules ce soir. Inutile de demander pourquoi, elle voulais des réponses à ses questions en cela c'était clair. Mais en bonne hôte elle commençait par le superficiel. Tandis qu'elle bue une gorgée de son breuvage je répondit donc.


Je vous remercie pour votre hospitalité, et pour m'avoir fournit ses vêtements, car je dois avouer qu'en dehors de ce que je portais lorsque je me suis présenté devant vous je ne possède rien, à part les armes que j'avais déposé avant de vous voir bien sur.

-- A propos de cela, combien de temps désirez-vous rester parmi nous? Pas que cela soit un problème quelconque, je suis juste curieuse.


-Le temps que vous accepterez de me gardez en échange de la preuve que je vous ai fournit, voir plus si vous avez une mission à me confier, car je suis plus ou moins une mercenaire j'échange mes services contre le gite et le couvert, je n'ai nul besoin d'argents car ce que je possède me suffit amplement et je ne peux décidé de m'installer longtemps à un endroit vu que je poursuit mon propre but. Cependant, la vie au grand air est...épuisante donc un peu de repos dans un endroit sécurisée de temps à autre est le bienvenue.

Je prit mon verre et le vida d'une traite parler de cela m'avais encore fait penser à Zeff, pensé que sans cette nuit je n'aurait pas à parcourir les routes seules...Et j'avais du retenir mes larmes une nouvelle fois, profitant pour cela du verre pour cacher mon visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 261
Date d'inscription : 22/09/2012
Age : 28
Localisation : Châteaux Lyloubella

Feuille de personnage
Rang: Reine Mère
Pouvoirs: Télépathie et Contrôle
Objets:

MessageSujet: Re: Réminéscence d'un passé douloureux With Anna-lou   Dim 20 Jan - 11:26



Réminéscence d'un passé douloureux
★ C'est quand on s'y attend le moins, que l'on fait les plus importantes rencontres de notre vie ★




Feat
Kata
Curieux ▬ Amical
...
Je me demande si Katarina parviendra à faire baisser toutes ces masques à Anna-Lou.





Elle semblait intéressée par mon verre. Les sorcières noires me surprendrons toujours. On pouvait trouver de tout parmi elles. Quoi qu’il en soit, elle n’aurait pas de sang sauf peut-être si elle me le demandait et encore… Pour le coup, je rechignerais à lui en donner. Même si je mangeais avec elle, cela ne me nourrirait pas vraiment alors que cette coupe elle oui. Pour elle, elle ne l’aiderait au mieux qu’à rebooster sa magie ou calmer sa gourmandise s’il s’agissait de quelque chose de ce genre.


- Je vous remercie pour votre hospitalité, et pour m'avoir fourni ses vêtements, car je dois avouer qu'en dehors de ce que je portais lorsque je me suis présenté devant vous je ne possède rien, à part les armes que j'avais déposé avant de vous voir bien sûr.

- Vous pouvez les conserver pour votre prochain voyage si vous le désirez. Ce n’est pas le genre de choses qui manque ici. A propos de cela, combien de temps désirez-vous rester parmi nous? Pas que cela soit un problème quelconque, je suis juste curieuse.

- Le temps que vous accepterez de me garder en échange de la preuve que je vous ai fourni, voire plus si vous avez une mission à me confier, car je suis plus ou moins une mercenaire j'échange mes services contre le gite et le couvert, je n'ai nul besoin d'argents car ce que je possède me suffit amplement et je ne peux décider de m'installer longtemps à un endroit vu que je poursuis mon propre but. Cependant, la vie au grand air est...épuisante donc un peu de repos dans un endroit sécurisé de temps à autre est le bienvenue.


Tandis qu’elle m’expliquait ce qu’elle était, je l’écoutais attentivement. Toute concentré sur mon invitée, je pouvais ainsi voir bien plus que ce que des créatures aillant des sens aussi peu développé que des humains le pouvait. Bien sûr à cause de cela, un grand nombre de faes apprenaient à cacher au maximum leur sentiment, mais ce qui se passait sous mes yeux, je le connaissais trop bien pour ne pas le reconnaitre. Et puis… Je ne pouvais que reconnaitre que mon instinct de Hunter me guidait aussi. Je ne pouvais donc pas faire autrement que de reconnaitre que certain humain pouvait être doué dans ce domaine. Dire que par ma nature je serais toujours lié aux humains bien plus que tout autre vampire… Ces créatures capables de vendre leur propre famille ! Pendant qu’elle parlait, il n’y avait eu aucun doute qu’elle cherchait à cacher son expression alors que jusque-là elle ne semblait rien avoir à me cacher. La preuve la plus flagrante étant qu’elle me disait par elle-même ce qu’elle faisait alors qu’elle aurait pu simplement donner la réponse à ma question.

Il y avait de nombreuses informations dans ce qu’elle me disait. Informations auxquelles je réfléchissais tout en suivant notre conversation. Que cela pouvait être pratique d’avoir un esprit aussi vif que celui des vampires. Le problème étant qu’à cause de cette même capacité nous permettant de réfléchir à plusieurs choses à la fois, il n’était pas rare et surtout dans notre jeunesse avant que nous parvenions à le cacher et le maîtriser de passer d’un extrême à l’autre. De vrai psychopathe en culote courte si je puis dire.


- Mercenaire dites-vous… Cela explique un peu comment vous vous êtes retrouvé avec cette missive en main, mais j’aimerais que vous m’en disiez un peu plus à ce sujet. Votre vie doit être intéressante pour que vous parveniez à avoir ce genre de chose en votre possession.


Vague. Je resterais vague dans mes questions lui permettant d’y répondre comme elle le désirait jusqu’à ce que je trouve cette approche inutile. En fonction de l’état d’esprit des gens, vous pouviez soit avoir le minimum vitale que nécessitait la question, soit bien plus d’information que vous ne pouviez espérer. Je procédais souvent ainsi quand je recherchais des informations sur mon interlocuteur. Cette méthode de travail était souvent récompenser car les gens font bien moins attention et ne se doute pas forcement que vous les interroger quand vous le faite ainsi. Surtout quand vous sembliez vous intéresser à eux. Ici, s’était effectivement le cas. Cette sorcière m’intriguait énormément et je ne cherchais en rien de cacher ma curiosité. Juste à quel point elle était importante. Après tout, je ne pouvais pas laisser quelqu’un se balader dans mon palais au milieu des miens si je ne pouvais être certaine qu’ils ne risquaient rien.

J’allais probablement savoir très vite ce qu’il en était par ces réponses. Plus elle serait vague, plus j’aurais de question qui me trotterait en tête sur ce qu’elle ne me dirait pas. Après tout, elle venait d’avoué être mercenaire et rien ne pouvait l’empêcher d’être venu ici pour nous infiltrer… Voilà que je redeviens soupçonneuse. Toutes ces années à veiller contre ces complots finissent par être épuisantes. J’aurais peut-être besoin de sonder son esprit finalement… Au moins pour me rassurer qu’aucun complot ne s’est faufilé dans mes murs. Après tout, le fait qu’une sorcière soit parvenu à entrer en possession d’une telle missive peut amener à se poser des questions tel que ‘’ et si cette reine lui avait confié pour l’aider à entrer ici ? ’’. Bon, il fallait que je calme ma paranoïa ou je ne resterais plus longtemps concentré et amicale. Les conclusions hâtives ne servaient de toute manière à rien à part paniquer pour rien. J’attendis donc calmement et attentive sa réponse. Avant que le masque de Reine Mère que je portais (douce, calme, attentive et bienveillante) ne disparaisse, il faudrait de bonnes raisons. Le seul qui jusqu’à maintenant avait pu me voir sans aucune tromperie était mon roi, mon mari, mon bien aimé Vladimir.





To be continued ...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warmongers-llotheryn.lebonforum.com
Messages : 33
Date d'inscription : 13/01/2013
Age : 27

Feuille de personnage
Rang: Femelle Alpha (anciennement)
Pouvoirs: Magie du sang et de la chair.
Objets:

MessageSujet: Re: Réminéscence d'un passé douloureux With Anna-lou   Dim 20 Jan - 13:30


La reine écoutait attentive mon petit discours sur ce que je faisait, peut-être avait'elle une quelconque mission à me confier
Ce qui dans un sens m'arrangerais, je pourrais surement passé la froide saison à l'abris entre quatre mur et non à grelotté sur les routes. Ce qui me réjouissait quelques peu.

- Mercenaire dites-vous… Cela explique un peu comment vous vous êtes retrouvé avec cette missive en main, mais j’aimerais que vous m’en disiez un peu plus à ce sujet. Votre vie doit être intéressante pour que vous parveniez à avoir ce genre de chose en votre possession.

Je rit nerveusement c'était plus fort que moi, je voyais où elle venais en venir, la reine mère est donc encore plus paranoïaque que les autres reine, amusant, vraiment amusant

-Excusez-moi, je viens de penser à une chose hilarante, de mon point de vue. Si je suis venue chez vous c'est bien parce que j'ai trouvé cette lettre, notre rencontre n'est en fait dût qu'au hasard, il se trouve que j'ai quitté le pays que les humain nomme Allemagne il y as maintenant deux semaines. Je cherchais un endroit où passé l'hiver, et je voulais que cette endroit se trouve au sud si possible.Je suis donc descendu et il y as environ 6 jours j'ai croisé un groupe d'hybride, trois pour être exact j'ai voulu me joindre à eu pour faire une partie de la route mais ses idiots on essayer de me tuer. Ils ne devait surement pas savoir à qui ils avaient à faire, enfin passons en les fouillant en quête de quelques chose d'utile j'ai trouvé la missive, j'ai donc rompu le sceau et lu la lettre. Au vu du contenu je me suis dit que je devait vous la remettre. Maintenant si vous le permettez j'aimerais vous posez une question. Tout à l'heure dans la salle du trône cette autre vampire semblais surprit par mon nom. J'en déduis que vous avez quelques connaissances sur le destin qu'as subit Mon clan, j'aimerais savoir ce que vous connaissez de l'affaires si cela ne vous dérange pas bien sur.

Je venais de répondre avec précisions et honnête à sa question, cependant il été vital pour moi de savoir ce qu'elle connaissait de mon histoire, j'était curieuse et cela ne changerais pas avant un moment. De plus si j'avais moyen d'obtenir des informations sur les Hunters ayant participé au massacre....De plus il est toujours utile de savoir ce que votre employeur sait de vous cela permet de mieux se vendre. Et si au passage si je pouvais savoir qui est exactement ce Vladimir cela serais un plus. Car je dirais que si je doit me méfier d'une personne dans ce château c'est de lui, certes la reine est bien plus dangereuse cependant je la trouve moins hostile envers ma personne. Enfin, peut-être me trompe-je.

Je reporta mon attention sur ce qu'il y avais sur la table, mon hôte ne semblais pas préssé de manger après tout son verre lui suffisait amplement ce qui n'est pas mon cas. Je me servis donc un côte saignante que je commença à manger avec le plus de soin possible, en présence d'une sommité je devais surveillé mes manières.....il manquerais plus qu'elle me voit manger comme une louve....





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 261
Date d'inscription : 22/09/2012
Age : 28
Localisation : Châteaux Lyloubella

Feuille de personnage
Rang: Reine Mère
Pouvoirs: Télépathie et Contrôle
Objets:

MessageSujet: Re: Réminéscence d'un passé douloureux With Anna-lou   Dim 20 Jan - 17:03



Réminéscence d'un passé douloureux
★ C'est quand on s'y attend le moins, que l'on fait les plus importantes rencontres de notre vie ★




Feat
Kata
Curieux ▬ Amical
...
....





- Mercenaire dites-vous… Cela explique un peu comment vous vous êtes retrouvé avec cette missive en main, mais j’aimerais que vous m’en disiez un peu plus à ce sujet. Votre vie doit être intéressante pour que vous parveniez à avoir ce genre de chose en votre possession.



En la voyant rire l’un de mes sourcils se souleva montrant ma perplexité à la situation. L’un de mes défaut et je le reconnaissais parfaitement était de ne pas forcement prendre les choses avec humour. En même temps, la plus part des choses que je traitais étais des affaires sérieuses. Pas vraiment d’occasion pour plaisanter. Surtout qu’ici, il s’agissait de la sécurité de ma famille. En réfléchissant à ce que j’avais dit, je me rendis compte que j’en avais peut-être trop dit pour ne pas sembler être juste curieuse. Bon au moins, je savais maintenant qu’elle était loin d’être stupide, mais ça ne me plaisait pas forcement si elle n’était pas là pour les raisons qu’elle me donnait.

Agacé par cette question dont je ne pourrais être certaine quand vérifiant à la source, je laissais aller un flot de magie se déverser dans la pièce. Bien trop juste pour ce que j’allais faire, mais parfait pour le cacher. Avec autant de magie, toute personne ne sachant pas mes pouvoirs et à part ceux avec qui je les utilisais personne ne les connaissaient, penserait que je montrais mon mécontentement à cette réaction. Après tout, les vampires peuvent être très susceptibles. J’en profitais donc pour écouter ces pensées, mais sans être suffisamment présente pour être perçut. Je ne faisais que frôler son esprit pour savoir si elle était honnête ou non. De toute manière, j’aurais quitté son esprit avant que la magie que je venais de déverser arrête de parasiter ce 6ème sens que nous avions plus ou moins développé et nous permettait de comprendre et ressentir la magie.


- -Excusez-moi, je viens de penser à une chose hilarante, de mon point de vue. Si je suis venue chez vous c'est bien parce que j'ai trouvé cette lettre, notre rencontre n'est en fait dût qu'au hasard, il se trouve que j'ai quitté le pays que les humain nomme Allemagne il y a maintenant deux semaines. Je cherchais un endroit où passé l'hiver, et je voulais que cet endroit se trouve au sud si possible. Je suis donc descendu et il y a environ 6 jours j'ai croisé un groupe d'hybride, trois pour être exact j'ai voulu me joindre à eux pour faire une partie de la route mais ses idiots on essayer de me tuer. Ils ne devaient surement pas savoir à qui ils avaient à faire, enfin passons en les fouillant en quête de quelques chose d'utile j'ai trouvé la missive, j'ai donc rompu le sceau et lu la lettre. Au vu du contenu je me suis dit que je devais vous la remettre. Maintenant si vous le permettez j'aimerais vous posez une question. Tout à l'heure dans la salle du trône cette autre vampire semblais surprit par mon nom. J'en déduis que vous avez quelques connaissances sur le destin qu'as subit Mon clan, j'aimerais savoir ce que vous connaissez de l'affaires si cela ne vous dérange pas bien sûr.


Rapidement rassuré par ces dirent, je m’apprêtais à quitter son esprit quand elle se montra curieuse et semblait méfiante en vers Vladimir. Je quittais alors son esprit et ne manquais pas de relever la majuscule sous-entendu dans sa phrase et les 3 hybrides qu’elle avait éliminés sans semble-t-il grande difficulté, n’observant aucunes blessures. Bien, comme elle n’était pas liée à un complot mené contre nous, j’entrepris de répondre à ces questions tout en l’accompagnant dans son repas.


- Vous semblez me dire la vérité. Je vais donc passer sur ce moment d’égarement. Pour répondre à votre question, nous connaissons bien certaine choses sur une Meute d’Enfant de la Lune qui portait se nom et porte peut-être encore si nous parlons du même groupe… Le vampire dont vous parlez n’est autre que mon mari, le Roi Vladimir des Loups Hurlants. Grâce à lui, nous avons de bons contactes parmi les Enfants de la Lune. Nous savons donc certaines choses les concernant et pour ce qui est de cette meute, nous ne lui connaissions aucun survivant… d’où notre surprise à l’énoncé de votre nom. Il ne restait que des cadavres lorsque nous sommes arrivés sur les lieux.


Je venais de partager certaines informations que nous évitions d’ébruiter avec des personnes non concernées, mais je ne savais pourquoi, je sentais que cette sorcière était bien plus liée à cette meute que ce que l’on pouvait croire à première vue. Elle parlait d’elle non pas comme une connaissance de cette meute, mais comme si elle lui appartenait. Exactement comme une Alpha…


- Excusez-moi, mais ne seriez-vous pas l’ancienne Alpha de la meute ? Vous parlez d’elle d’une manière plutôt troublante pour une sorcière…


J’attendais tranquillement en mangeant de petite bouchée de ce que j’avais dans mon assiette sa réponse. J’allais effectivement peut-être la bousculer un peu, mais il fallait que ce point soit éclaircit. Pour essayer de détendre un peu l’atmosphère au cas où, je plaisantais un peu en admettant que de tel propos venant de la bouche d’une ancienne Hunter, si on voulait vue que je n’avais jamais rien fait en tant que tel, qui était maintenant la Reine Mère pouvaient sembler ironiques. Quoi qu’il en fût, s’il s’agissait bien de l’Alpha, nous allions peut-être savoir ce qui s’était passé ce soir-là. La seule chose que nous avions trouvé était quelques informations depuis était l’identité des membres de l’équipe de Hunter envoyé retrouvé. Nous savions donc de quelle équipe il s’agissait.



To be continued ...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warmongers-llotheryn.lebonforum.com
Messages : 33
Date d'inscription : 13/01/2013
Age : 27

Feuille de personnage
Rang: Femelle Alpha (anciennement)
Pouvoirs: Magie du sang et de la chair.
Objets:

MessageSujet: Re: Réminéscence d'un passé douloureux With Anna-lou   Dim 20 Jan - 19:04


Comme je le pensait la reine prit mal ma petite crise de rire, enfin elle s'était montré moins subtile que ce à quoi je m'attendais, ou alors elle m'avais sous-estimé. Aucune idée, mais cela m'avais fait rire et j'en avais bien besoin, décompressé voila pourquoi je songeais à resté un temps ici. Toujours est'il que la reine montrait sa contrariété par un flot de magie plutôt impressionnant....soit elle n'était que peu irrité, soit elle retenais sa contrariété. Je préférais le premier cas cela valait mieux pour ma tête, quoique j'arriverais peut-être à m'échappé dans le pire des cas.

Toujours est'il qu'elle écouta attentivement mes dires et semblais jaugés leurs véracités, peut-être avait'elle la capacité de savoir si on lui ment où pas....Pouvoir utile lorsque l'on dirige mais inutile dans un cas comme le mien. J'imagine mal une combattante en difficulté pouvoir s'en sortir par cette artifice. Enfin, elle sembla surprise par le ton que j'employais en parlant de Vladimir et elle semblait avoir saisis le sous-entendu quand je parla du clan Bones. Très bien, si elle as comprit mon rang peut-être me révéleras-t'elle des informations susceptible de m'aidé.

Attendant qu'elle fasse le point et décide ou non de me parler plus ouvertement je terminas mon assiette et me permis de me resservir cela faisait un moment que je n'avais pas manger convenablement mais en même temps je ne voulais pas abusé je me montrais donc sélective préférant les morceaux de viandes les plus saignant possible, une autre des caractéristique typique des lycans et de certaines sorcières usant de la magie de la chair et du sang. Appartenant aux deux j'en raffolais et je pouvais même comme les lycans me nourrir de viande crue sans en être le moins du monde dégoûte, cependant je doit l'avouer autant la chair crue ne me gêne pas autant un organe crue me répugne.

Je finis par remarqué qu'inconsciemment j'avais reprit mes vieilles habitude prédatrice en me nourrissant comme un loup plutôt que comme une créature plus civilisé....si elle avait encore un doute quand à mon appartenance au clan Bones il devait avoir disparut...Cependant, elle prit la parole avant que je ne puisse m'excusé pour ce spectacle désolant...

-Vous semblez me dire la vérité. Je vais donc passer sur ce moment d’égarement. Pour répondre à votre question, nous connaissons bien certaine choses sur une Meute d’Enfant de la Lune qui portait ce nom et porte peut-être encore si nous parlons du même groupe… Le vampire dont vous parlez n’est autre que mon mari, le Roi Vladimir des Loups Hurlants. Grâce à lui, nous avons de bons contactes parmi les Enfants de la Lune. Nous savons donc certaines choses les concernant et pour ce qui est de cette meute, nous ne lui connaissions aucun survivant… d’où notre surprise à l’énoncé de votre nom. Il ne restait que des cadavres lorsque nous sommes arrivés sur les lieu

Ainsi donc quelqu'un était venue à notre secours....trop tard hélas mais au moins nous avions des alliées, je m'excusa silencieusement ayant toujours cru que nous avions été seuls...Quand au fait qu'elle ne connaissait aucun survivants à mon clan était normale...même si j'énonçais mon nom à tout les dirigeant pour qui j'ai travaillé ils ne faisait pas ébruité le fait qu'ils avaient fait appelle à un mercenaire vu que les trois quart du temps on m'engageais pour des assassinat ou des espionnages.

-- Excusez-moi, mais ne seriez-vous pas l’ancienne Alpha de la meute ? Vous parlez d’elle d’une manière plutôt troublante pour une sorcière…

Je sourit, c'était perspicace devinez que j'avais fait partie du clan était facile, j'avais laissé suffisament d'indices pour cela quand à devinez que j'était la femelle de l'Alpha c'était une autre histoire.

-Et bien pour tout vous dire je ne suis pas sorcière à proprement parler même si il s'agit de ma race. Pour tout dire je suis mi-sorcière mi-hunter. Ma mère voulais un hybride entre les deux races pour que je puisse la protégé elle et les siennes contre les tueurs que sont les Hunters. Cependant j'ai grandis dans le clan des Bones et comme vous l'avez devinez je me suis marié avec l'Alpha devenant Alpha à mon tour.

Je me souvenais des bons moment passé avec Zeff et nos deux fils. Les voir s'amuser avec les autres enfants en étant déjà malgré leurs très jeunes âges ceux qui dirigeaient. Ils auraient du vivre plus longtemps, ils auraient dût pouvoir grandir avoir une femelle et dirigé leurs propres clans ou récupéré la place de leurs père lorsqu'il serait devenu trop vieux...Une nouvelle fois je vie les corps massacré de mes fils et une nouvelle fois des larmes coulèrent sur mes joues
sans que je puisse y faire quoique ce soit. Je détourna la tête et essuyas mes larmes.

-Je....je suis désolé altesse, c'est juste que....

Ma voix me fit défaults et je commença à lutter pour ne pas cédé place à ma douleurs en présence de la reine mère.
.








Dernière édition par Kata le Lun 21 Jan - 8:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 261
Date d'inscription : 22/09/2012
Age : 28
Localisation : Châteaux Lyloubella

Feuille de personnage
Rang: Reine Mère
Pouvoirs: Télépathie et Contrôle
Objets:

MessageSujet: Re: Réminéscence d'un passé douloureux With Anna-lou   Dim 20 Jan - 22:41



Réminéscence d'un passé douloureux
★ C'est quand on s'y attend le moins, que l'on fait les plus importantes rencontres de notre vie ★




Feat
Kata
Curieux ▬ Amical
...
Bon déjà tu es entré dans les bonnes grâces d'Anna ^^





- - Excusez-moi, mais ne seriez-vous pas l’ancienne Alpha de la meute ? Vous parlez d’elle d’une manière plutôt troublante pour une sorcière…



Au moment où je la vue sourire à ma déduction, je sus que j’avais visé juste. Elle était donc bien l’Alpha… J’avais un peu de mal à imaginer une sorcière fragile et avec pour seule défense la magie parmi eux, mais après tout, elle semblait bien moins chétive que ces sœurs. Son métier le montrait bien après tout. Comment avait-elle fait pour cela… Probablement de la magie noire dans toute sa splendeur, mais si elle en utilisait de tel, il fallait qu’elle fasse attention. Je décidais de ne pas m’inquiéter de cela pour elle. Katarina savait certainement bien mieux que moi, les risque de sa magie.


-Et bien pour tout vous dire je ne suis pas sorcière à proprement parler même si il s'agit de ma race. Pour tout dire je suis mi-sorcière mi-hunter. Ma mère voulais un hybride entre les deux races pour que je puisse la protégé elle et les siennes contre les tueurs que sont les Hunters. Cependant j'ai grandis dans le clan des Bones et comme vous l'avez deviné je me suis marié avec l'Alpha devenant Alpha à mon tour.



Pendant une minutes, ce qui est beaucoup pour moi, j’eu l’impression que mon cerveau tournait à plein régime ou au contraire qu’il bugger complètement. Je me contentais donc de l’observer sans rien dire à propos de ces nouvelles informations. En même temps, vu que ma première réaction aurait été d’éclater de rire, j’avais de la chance d’avoir bugger. Peut-être était-ce dut à une trop grande quantité d’émotions contradictoires. L’hilarité à cause de cette sorcière trop stupide pour croire que deux magies aussi opposé puisse se lié et la tristesse pour tout ce qu’elle avait perdu. Je trouvais en avoir déjà perdu plus que le nécessaire alors je n’imaginais pas ce qu’elle pouvait ressentir. Raaaa fichu apathie quand tu nous tiens. En plus elle était loin de m’aider à me détacher. Quand des larmes se mirent à couler sur ces joues, mes réflexes de mères adoptés quand j’avais eu à m’occuper de mes frères et sœurs suite à la disparition de nos parents me revinrent. Heureusement pour moi, mes expériences depuis cette époque firent rester à leur place sur mes genoux mes mains.


- Je....je suis désolé altesse, c'est juste que....



Pour l’aider à reprendre contenance ou du moins à ce qu’elle ne soit plus gênée de craquer devant moi, je me remis à manger et terminais mon verre. Quand sa voix lui fut défaut à son tour, je n’eu qu’une seule envi la caché de tous. Je ne voulais pas que quelqu’un puisse voir sa peine qui était pour moi privé. Le fait d’entendre ces humains s’agiter pour préparer tout ce que je pourrais demander à fin d’être servit immédiatement m’énervait. Hors, il ne faut jamais énerver un vampire si l’on n’est pas capable de supporter ces colères. Ne voulant pas faire de bêtise, j’arrêtais de me concentrer sur tous les bruits que j’entendais et laissais échapper une bouffé d’air que je m’étais mise à retenir sans m’en rendre compte.


- Vous n’avez pas à l’être. Je suis honoré que vous vous sentiez suffisamment en confiance avec moi pour cela. Venez, je pense que nous serions mieux dans votre chambre. Une petite marche pourra aussi vous aider à vous changer l’esprit.



Solution parfaite. Nous passerions par les passages secrets pour éviter de croiser quelqu’un et nous pourrions enfin être seules sans que j’aie envie d’arracher une tête à quelqu’un. Pas que cela soit de leur faute, mes sens de vampires sont ce qu’ils sont, mais je ne supportais plus leur présence si proche. Aller savoir pourquoi, s’était toujours ainsi quand je me sentais impuissante.

Je me levais et appuyais sur un pan de mur qui coulissa dans le plus grand silence pour des oreilles humaines. Je me poussais pour lui indiquer de passer devant et refermais en ré-appuyant sur un pan opposé. Une fois dans le noire totale, je lui pris le bras et nous marchâmes ainsi à travers le château, empruntant certains escaliers en colimaçons ou de simple inclinaison. Pour quelqu’un qui ne les connaissait pas, cela devait être déroutant. Il s’agissait d’un véritable labyrinthe de dédale de couloirs, escalier et autre passage. Même ici on trouvait des portes et monte-charge. En même temps, si j’avais voulu m’installer ici, ce n’était pas pour rien. La décoration, sa on pouvait la changer quand on le souhaitait, mais la structure… A moins de tout démolir pas moyen. Hors, je voulais une demeure dont je pourrais être seule à connaitre ces passage avant de décider à qui les montrer. Au final Vladimir, Nicolas et moi-même étions les seuls à connaitre leur existence jusqu’à maintenant et les seul a pouvoir nous y repérer. D’ailleurs, même si la plus part du temps ils rallongeaient le trajet, ils pouvaient aussi le raccourcir. Les vampires se demandait parfois comment Nicolas était aussi efficace, mais moi je savais pertinemment par où il passait.

Quand je sentis une odeur familière, je m’arrêtais et tirais sur une corde qui fit tourner la plaque de pierre sur laquelle nous nous trouvions. Toujours dans le noir, mais beaucoup moins opaque, je la guidais en lui faisant baisser la tête pendants quelques pas jusqu’à ce que nous marchions sur un tapis que je reconnaissais parfaitement pour l’avoir foulé de nombreuse fois. Je nous fis de nouveau nous arrêter pour passer par un autre pan de mur deux mètre vers la droite de nouveau dans l’obscurité totale et nous y étions. Ce coup là j’appuyais sur un interrupteur et le pan de mur se souleva en nous laissant découvrir l’intérieur d’un dressing éclairé où ces anciens vêtements étaient rangés. Une fois sortie du dressing, je m’assis sur le lit en l’invitant à se mettre à son aise.


- La promenade vous a-t-elle plus ? Personnellement, j’adore emprunter ces passages, mais si j’étais vous, j’éviterais de m’y rendre. Il est très facile de s’y perdre quand on ne sait pas où l’on va. Le seul que vous pourriez prendre et le dernier dont vous pourriez retrouver le chemin je pense, mais évité de l’utiliser aux heures où Vlad se trouve dans notre chambre, dis-je en lui faisant un clin d’œil. Pour ce qui est de la question de votre logement ici, je pense que nous pouvons trouver un arrangement. Je vous aurais bien accueilli sans rien en échange, mais je ne crois pas que cela soit une très bonne idée pour moi.



Pas une bonne idée du tout. Si jusqu'à maintenant j'avais la paix entre mes murs, s'était bien par ce que l'on se doutait que j'attendais quelque chose en retour. En plus rien de tel pour me faire passer pour faible. Se serait comme donner un grand coup de pied dans la termitière des complots. Il n'y avait pas à dire, se serait une très mauvaise idée. Elle était mercenaire... Une idée bien définit finit par me venir à l'esprit. J'aurais bien aimé attendre de voir à quel point s'étendait ces capacité, mais j'allais passer outre en me contentant des trois hybride qu'elle avait maîtrisé sans difficulté. Elle serait toujours plus efficace que mes hybrides.


- Je vous propose ceci. Quand vous vous trouvez en ma présence, vous me serviez de premier garde du corps et lorsque vous serez à vaquer à vos occupations, vous n'aurez qu'à tendre l'oreille pour si jamais vous obtenez certaines informations qui pourraient m'être utiles. Qu'en pensez-vous? De mon côté, vous serez nourri, logé, blanchit au même titre que mes hommes. Si vous avez besoin de quoi que se soit, vous n'aurez qu'à me le demander.




To be continued ...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warmongers-llotheryn.lebonforum.com
Messages : 33
Date d'inscription : 13/01/2013
Age : 27

Feuille de personnage
Rang: Femelle Alpha (anciennement)
Pouvoirs: Magie du sang et de la chair.
Objets:

MessageSujet: Re: Réminéscence d'un passé douloureux With Anna-lou   Ven 25 Jan - 1:20


Les souvenirs...ses souvenirs, ô combien douloureux qui finiront par me rendre folle à n'en pas douter. Et si ce n'est pas le cas jsuqu'as maintenant c'est parce que je suis porteuse d'une dettes gravé au fer rouges. La folies me submergeras surement mais pas avant que cette dette ne soit épongé, ce qui ne devrait plus tarder.

Et bien sur, la moindre allusion à ma familles les fait resurgir ainsi que la douleurs qu'ils m'apportent, et bien sur tout cela de la reine la plus puissante actuellement enfin encore heureux nous ne sommes que toutes les deux...Je crois que j'aurais été me terré dans un trou si il y avais eu d'autres témoins...Je réussi néanmoins à me reprendre, je remarqua que pendant que je luttais intérieurement elle avait eu le temps de finir de manger...enfin de grignoter vu qu'elle n'as manger normalement que pour m'accompagner dans mon propre repas. Elle avait attendu que je reprennes le dessus pour répondre à mes excuses .

- Vous n’avez pas à l’être. Je suis honoré que vous vous sentiez suffisamment en confiance avec moi pour cela. Venez, je pense que nous serions mieux dans votre chambre. Une petite marche pourra aussi vous aider à vous changer l’esprit.

Je montra mon assentiment d'un signe de tête, le souvenir du sang de mes fils m'avait coupé l'appétit. Elle se leva et appuya sur un mur révélant un passage secret, je fut surprise quelques secondes avant de me souvenir qu'on se trouvais dans un château plutôt ancien donc les passages secret devaient être légion. Elle se poussa ensuite m'indiquant qu'il me revenais l'honneur de la précédé. Une fois dans le passage elle le referma ce qui eu pour effet de nous plonger dans le noir total. Rien de bien inquiètant vu que je pouvais voir dans le noir. Enfin, voir c'est un grand mot disons que je peu distinguer les silhouettes sur environs 10m cee qui est bien suffisant puisque je peu ainsi voir les murs et les plafond trop bas.

Mais je n'eu pas besoin de cette avantage, la reine me prit doucement le bras et me guida dans le labyrinthe vu la grandeurs des lieux, je ne distinguais pas le plafond ni les murs la plupart du temps et nous montâmes maint escaliers et nombre de pentes plus ou moins raides. Je me laissais guidés surprise que la reine soit aussi familière avec moi et surtout qu'elle ait déjà confiance en moi au point qu'elle me révélait l'existence de tel passage dans ses murs. Ce qui me surprenait le plus c'était qu'elle se méfié de moi il y as encore quelques minutes...

Elle appuyais de temps à autres sur ma tête pour m'indiquer que je devait la baisser...inutile de dire qu'elle n'avais pas besoin de le faire vu que j'y voyais suffisament pour cela cependant je ne disait rien trouvant le contact physique avec elle avait le don de me calmer et de me rassurer...La seule autre personne ayant cette effet là sur moi c'était Zeff....étrange, mais si cela me permettais d'avoir à nouveaux les idées claires je n'avais rien contre.

Après un moment de voyage, elle ouvrit un nouveaux passage et l'on se retrouvas dans le dressing de la chambre que j'occupais...Bon à savoir. J'observas que mes vêtements étaient de retour et remarqua que le short était bien plus court que ce que je pensait...il faudra que je pense à en prendre un nouveaux...Je récupéra mon haut et mon short puis sortit du dressing. La reine s'assis sur le lit tandis que je retirais mes chaussures, il n'y as pas à dire je ne suis vraiment pas à l'aise avec des chaussures de "femme", je l'écouta tandis que je retirais la robe, je ne supporte décidément pas ce genre de vêtements et puis cela me donnait une excuse pour retarder le moment l'où je prendrais la parole. Je passa rapidement mon haut et mon bas. Entre femme cela ne me gêne pas d'être nue mais tout de même ce n'est pas n'importe qui..


- La promenade vous a-t-elle plus ? Personnellement, j’adore emprunter ces passages, mais si j’étais vous, j’éviterais de m’y rendre. Il est très facile de s’y perdre quand on ne sait pas où l’on va. Le seul que vous pourriez prendre et le dernier dont vous pourriez retrouver le chemin je pense, mais évité de l’utiliser aux heures où Vlad se trouve dans notre chambre, dis-je en lui faisant un clin d’œil. Pour ce qui est de la question de votre logement ici, je pense que nous pouvons trouver un arrangement. Je vous aurais bien accueilli sans rien en échange, mais je ne crois pas que cela soit une très bonne idée pour moi.

La promenade avait été plutôt plaisante d'autant plus que sa présence est rassurante et calmante j'avais donc eu tout le temps de reprendre le contrôle de moi-même. Comprenant qu'elle n'en avais pas finit je resta silencieuse en la rejoignant sur le lit m’asseyant proche d'elle, je ne voulais pas craquer à nouveaux et vu que sa proximité physique était bénéfique.
Elle reprit la paroles quelques secondes à peine après avoir terminé la phrase précédente.

-Je vous propose ceci. Quand vous vous trouvez en ma présence, vous me serviez de premier garde du corps et lorsque vous serez à vaquer à vos occupations, vous n'aurez qu'à tendre l'oreille pour savoir si jamais vous obtenez certaines informations qui pourraient m'être utiles. Qu'en pensez-vous? De mon côté, vous serez nourri, logé, blanchit au même titre que mes hommes. Si vous avez besoin de quoi que se soit, vous n'aurez qu'à me le demander.

Cette offre était alléchante, un toit permanent, un endroit où revenir....Je ne sais pas si elle se rend compte du cadeau qu'elle m'offre. Elle proposait une contre-partie comme si cela était une relations strictement professionnel mais après ce qu'elle as dit précédemment, il était clair qu'elle faisait une tel offre pour ne pas faire jaser et qu'en réalité elle m'aurais offert ce chez moi sans contre-partie. J'en était émue, pour une fois que je l'étais de bonheur et non de tristesse..............Comme j'aimerais revenir des années en arrière, venir me présenté à la reine avec Zeff et mes fils. Puis établir notre clan non loin échappant ainsi à l'éradication grâce à l'aide des vampires puis continuer à vivre heureux.

Mais c'est trop tard maintenant bien trop tard, mais rien que le fait d'avoir un chez moi changeait beaucoup de chose je ne me sentirais jamais plus comme une errante. Et cette perspective me remplissait de joie, jusqu'as maintenant je n'avais jamais envisagé un "après" , j'avais toujours imaginez que je mourrais en remplissant mon devoir. Mais maintenant, j'avais un endroit où revenir, une personne à protégé, quelqu'un à revoir. Les larmes embuèrent une nouvelle fois mes yeux.

-Merci...Merci majesté je me rend compte de la valeur de ce que vous m'offrez et je vous en serais à jamais redevable. A partir d'aujourd'hui vous serez la seule personne à qui j'obéirais, en dehors de moi-même bien sur, et je vous protégerez mieux que quiconque. J'aurais cependant une dernière demande....Puis-je vous tutoyez lorsque nous sommes en privée?

La reine-mère des vampires celle qui en ce monde à plus de pouvoir que n'importe qui d'autre, mais qui est également doué d'une grande bonté et d'une grande générosité. Comme je regrette de ne pas l'avoir connue plutôt. J'écouta sa réponse avant de reprendre.

-Je pense qu'à présent je doit te compter la fameuse nuit, celle qui fut si terrible pour que moi une sorcière noir en tremble encore et soit détruite au point de craquer en publique à son simple souvenir. Et bien cette nuit là les hunters sont venu en force, ils étaient trois fois plus nombreux que nous et possédaient des pistolets, des armes nouvelles pour nous que nous n'avions jamais vu. A chaque détonations un des nôtres tombait, ce bruit assourdissant synonyme de mort nous terrifia tous. Comment pouvait'on nous tuez avec une tel facilité? Sans même avoir besoin d'un affrontement? Je découvrit le secret lorsqu'un des Alpha du clan tomba à mes pieds mort, il avait une petite plaie dans la tête à peine plus grosse qu'une bille. Je retira la balle par magie et l'examina, elle était en argent ce qui expliquais les ravages causer par les armes humaines. Grâces au sang de nos morts je créa autour de mon mari et de ses lieutenants une barrière déstiné à ralentir autour d'eux les objets. Les petits objets, je n'avais pas le temps de faire mieux mais cela suffirait à les protégées suffisamment longtemps pour qu'ils rejoignent la mêlée. Ce qu'ils firent avec joie car il était impensable que les humains s'en tirent sans payez le prix de leur attaques. Pour ma part je rejoignit mes fils et un groupe de femelles pour protégées notre progéniture de nos corps si il le fallait. Nombres de hunters tombèrent sous nos coups en nous approchant plus encore tombèrents sous les griffes de mon bien-aimée Zeff et ses Alphas. Mais les Hunters étaient bien trop nombreux et Zeff tomba...décapité par le capitaine qui menait les hunters au combat....Folle de chagrin, je chargea le capitaine tuant tous les hunters se mettant en travers de mon chemins. J'arriva bientôt à ce lui que je voulais occire. Mais, il se révela bien plus fort que moi et je ne pût le vaincre sans avoir recourt à ma magie. Je lui perça les entrailles et le laissa mourrir en se vidant de son sang avant de sauté à la gorges de ses hommes. Puis, ce fus le trou noir....je me réveilla le lendemain seule et blessé parmi les corps de ceux qui avaient été ma famille et mes amis.

Je retint une vague d'émotion à grande peine avalant avec difficulté ma salive et sentant des larmes coulé doucement sur mes joues.

-J'...ai retrouvé...les corps mutilé de mes deux fils, je resta plusieurs heures à les serré contre moi en pleurant puis je les enterras avec leurs père dont je n'avais pas retrouvé trace de la tête. Ces fils de catins l'ont emporté en guise de trophée! Enfin, j'enterra également les autres enfants. Je n'eu pas la force d'enterré le reste de mon clan, certaines de mes blessures étaient plus grave que je ne le croyais et je dût partir quémandé des soins. Lorsque je suis revenu, tous avait eu des funérailles dignes. Depuis je cherche à épongé cette dette de sang.

Je termina ici mon récit, concis mais suffisamment précis, je ne pouvais donné plus de détails sans partir dans de long sanglots interminable et douloureux. J'essuya mes larmes et me tourna vers la reine.

-Je te remercie encore une fois, je pense que maintenant tu te rend compte de l'importance qu'as ton offre pour moi.

Je souris timidement me sentant plus heureuse que depuis bien des années.












Je suis partit sur une reponse positive pour le tutoiement mais je modifierais si cela nete convient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 261
Date d'inscription : 22/09/2012
Age : 28
Localisation : Châteaux Lyloubella

Feuille de personnage
Rang: Reine Mère
Pouvoirs: Télépathie et Contrôle
Objets:

MessageSujet: Re: Réminéscence d'un passé douloureux With Anna-lou   Ven 25 Jan - 23:48



Réminéscence d'un passé douloureux
★ C'est quand on s'y attend le moins, que l'on fait les plus importantes rencontres de notre vie ★




Feat
Kata
Curieux ▬ Amical
...
Au choix, soit il est fini, soit tu as une idée pour le faire continuer.






Plus nous nous enfoncions dans les entrailles de mon palais et plus Katarina semblait se détendre, se reprendre en main. J’avais décidément bien fait de nous faire sortir de cette pièce qui était devenu bien trop petit à mon goût ou plutôt plus suffisamment réservé. Après plusieurs minutes à nous balader dans ce lieu connu de quelques privilégiés, nous arrivâmes dans le dressing de sa chambre. Tandis que je me rendais directement dans la chambre pour aller m’assoir sur son lit, elle s’attardait un peu dedans pour probablement prendre des vêtements.

Quand elle en sortie et retira ces chaussures, je pus voir en m’asseyant qu’il s’agissait de ces vêtements. Au vue de ce qu’elle portait habituellement, j’en déduisais qu’elle était mieux dans ces vêtement que dans une robe avec talons. Je notais mentalement de faire remplir son armoire avec des vêtements du même style tandis qu’elle se changeait rapidement devant moi. Je pus donc observer toutes les traces de bataille qu’elle avait additionnée pendant ces années de vie. Il n’y avait pas à dire, j’étais bien contente d’être un vampire. Ce genre de chose ne m’arriverait pas à moins d’utiliser certaines armes particulières. En même temps que je l’observais, j’entamais comme si de rien était la discussion. Après toutes ces années de vie, ce n’était pas de voir un corps se dévêtir qui me poserait problème surtout quand on savait mon véritable âge. Je m’amusais à écouter les paris que les plus jeunes faisaient déçus. J’avais droit à tout et n’importe quoi, mais certain s’en rapprochait. Seul ceux qui étaient là lors de la formation du clan Lyloubella le connaissait et encore pas précisément, ni d’où je venais. Ça, seul mon Roi et sa seconde le savaient.



- La promenade vous a-t-elle plus ? Personnellement, j’adore emprunter ces passages, mais si j’étais vous, j’éviterais de m’y rendre. Il est très facile de s’y perdre quand on ne sait pas où l’on va. Le seul que vous pourriez prendre et le dernier dont vous pourriez retrouver le chemin je pense, mais évité de l’utiliser aux heures où Vlad se trouve dans notre chambre, dis-je en lui faisant un clin d’œil. Pour ce qui est de la question de votre logement ici, je pense que nous pouvons trouver un arrangement. Je vous aurais bien accueilli sans rien en échange, mais je ne crois pas que cela soit une très bonne idée pour moi.



Se contentant de m’écouter, elle me rejoignit sur le lit quand elle eut terminé de se changer tandis que moi, je continuais de l’observer pour essayer de percer à jour la moindre petite information que son comportement pourrait m’apprendre. Il aurait été certes bien plus simple pour moi de simplement me servir, mais bon. J’avais adopté avec le temps une vision propre concernant mon pouvoir et m’en servir sans bonne raison, juste pour assouvir ma curiosité n’en faisait pas partie. Il était là pour nous protéger, les miens et moi-même, mais pas pour autre chose. Hors, au vu de son comportement, elle avait plus besoin d’être soutenu qu’un danger, même si je pouvais me tromper sans le vérifier d’avantage. Ce qui était clair, était qu’à partir de maintenant, je ne pouvais plus être indifférente à son sort. J’allais donc chercher un moyen de l’aider sans que cela ne me porte préjudice, voir m’apporte aussi quelque chose. Ce serait le mieux pour tout le monde, mais cela sous entendait que nous serions lié et qu’en cas de trahison, elle subirait le même sort que tous les autres. Elle ne semblait pas bien vieille pour une sorcière, ce qui me donnerait tout le temps de lui faire regretter mainte fois cela si elle nous mettait en danger. Quand elle fut installée, je repris là où j’en étais en lui expliquant ce que j’avais trouvé de mieux de mon point de vue.



- Je vous propose ceci. Quand vous vous trouvez en ma présence, vous me serviez de premier garde du corps et lorsque vous serez à vaquer à vos occupations, vous n'aurez qu'à tendre l'oreille pour savoir si jamais vous obtenez certaines informations qui pourraient m'être utiles. Qu'en pensez-vous? De mon côté, vous serez nourri, logé, blanchit au même titre que mes hommes. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, vous n'aurez qu'à me le demander.



Ma proposition sembla la surprendre et énormément la toucher. Je ne fut donc en rien surprise qu’elle accepte. Un peu d’autant de dévouement, mais il ne s’agissait encore que de parole. Cela restait donc à vérifier, mais quelque chose me disait que je ne me trompais pas avec elle. En même temps, il était vrai que cela serait préférable pour elle, mais ça seul l’avenir nous le dirait. Le fait qu’elle semblait se rendre compte de la valeur de ma proposition montrait à quel point sa vie n’avait pas été facile. Il n’y avait que ce genre de chose qui permettait en aussi peu de temps d’existence de comprendre la valeur de telles propositions et je n’étais pas sûr qu’elle se rende compte de tout. Je pariais également de mon côté en la prenant avec moi. En voyant ces yeux se remplir à nouveau de larmes, je me dis qu’elle le comprenait suffisamment pour ne pas avoir à lui faire un sermon contrairement à d’autre.


-Merci...Merci majesté je me rends compte de la valeur de ce que vous m'offrez et je vous en serais à jamais redevable. A partir d'aujourd'hui vous serez la seule personne à qui j'obéirais, en dehors de moi-même bien sûr, et je vous protégerez mieux que quiconque. J'aurais cependant une dernière demande....Puis-je vous tutoyez lorsque nous sommes en privée?



Pour une surprise s’en était une. De mémoire, je ne savais plus à quand remontait la dernière fois que l’on me l’avait demandé. Peut-être jamais. A l’époque où l’on me tutoyait, je n’avais pas vraiment mon mot à dire la dessus. Après et bien… J’étais tout simplement passé d’un extrême à l’autre. Seul Vladimir me tutoyait à l’heure actuelle et cela depuis qu’il a commencé à veiller sur moi. Plus je gagnais en galon et moins les personne qui m’entourait n’osait ne serait-ce l’envisager. Résultat, maintenant que j’étais Reine Mère, je ne m’attendais plus du tout à une chose pareille. Rapidement, je repris contenance pour cacher ma surprise par un amusement non feint. Si elle me l’avait demandé sans préciser que cela ne serait qu’en privé, je l’aurais automatiquement refusé, mais en privé… Pourquoi pas. Cela me ferait une autre personne avec qui j’aurais un peu moins la couronne de Reine Mère sur la tête quand je serais avec elle. Devoir toujours être forte, sérieuse et remplir ces devoirs de souveraine pouvait être très lourd à porter certaines fois. Si je n’avais pas eu Vlad, cela ferait surement longtemps que j’aurais fini par déprimer en me sentant seul au milieu de tous. En pensant impossible de nous protéger ou de parvenir à cette paix. Maintenant, il fallait que je parvienne à la maintenir et à gérer le problème Hunter. Un des plus complexe et je ne le savais que trop bien par mes origines.



- Soit, en privé il n’y aura aucun problème.



-Je pense qu'à présent je dois te compter la fameuse nuit, celle qui fut si terrible pour que moi une sorcière noir en tremble encore et soit détruite au point de craquer en publique à son simple souvenir. Et bien cette nuit-là les hunters sont venus en force, ils étaient trois fois plus nombreux que nous et possédaient des pistolets, des armes nouvelles pour nous que nous n'avions jamais vu. A chaque détonation un des nôtres tombait, ce bruit assourdissant synonyme de mort nous terrifia tous. Comment pouvait-on nous tuez avec une tel facilité? Sans même avoir besoin d'un affrontement? Je découvris le secret lorsqu'un des Alpha du clan tomba à mes pieds mort, il avait une petite plaie dans la tête à peine plus grosse qu'une bille. Je retira la balle par magie et l'examina, elle était en argent ce qui expliquais les ravages causés par les armes humaines. Grâces au sang de nos morts je créa autour de mon mari et de ses lieutenants une barrière destiné à ralentir autour d'eux les objets. Les petits objets, je n'avais pas le temps de faire mieux mais cela suffirait à les protégées suffisamment longtemps pour qu'ils rejoignent la mêlée. Ce qu'ils firent avec joie car il était impensable que les humains s'en tirent sans payez le prix de leur attaques. Pour ma part je rejoignis mes fils et un groupe de femelles pour protégées notre progéniture de nos corps si il le fallait. Nombres de hunters tombèrent sous nos coups en nous approchant plus encore tombèrent sous les griffes de mon bien-aimée Zeff et ses Alphas. Mais les Hunters étaient bien trop nombreux et Zeff tomba...décapité par le capitaine qui menait les hunters au combat....Folle de chagrin, je chargea le capitaine tuant tous les hunters se mettant en travers de mon chemins. J'arriva bientôt à ce lui que je voulais occire. Mais, il se révéla bien plus fort que moi et je ne pût le vaincre sans avoir recourt à ma magie. Je lui perça les entrailles et le laissa mourir en se vidant de son sang avant de sauté à la gorges de ses hommes. Puis, ce fus le trou noir....je me réveilla le lendemain seule et blessé parmi les corps de ceux qui avaient été ma famille et mes amis.


Pauvre enfant. Elle était née trop tard pour avoir la possibilité de connaitre un monde où les humains n’étaient pas encore dangereux à ce point et trop tôt pour le savoir et pouvoir se défendre. Lorsqu’ils avaient commencé à utiliser ces armes, nous avions tous eu droit à un carnage avant de savoir comment ils faisaient et comment nous en protéger. C’est d’ailleurs à ce moment que mon dernier pouvoir en date s’était révélé. Il était plutôt utile d’ailleurs pour lutter contre eux, mais j’avais beau vouloir protéger un maximum de monde, j’avais mes limites tout comme celles à qui j’avais confié certaines de nos terres. Je la vit lutter contre ces souvenirs douloureux, mais encore une fois elle ne put retenir quelques larmes. Je détestais voir cela. Des vies brisées uniquement par cette soif de sang que réclamait le sang des Hunters. Je ne pouvais cependant pas faire grand-chose contre cela et cette impuissance me rongeait de l’intérieur. Cette fois-ci, je ne pus réfréner mon corps totalement et l’une de mes mains se plaça dans son dos pour essayer de la calmer. Je ne pouvais de toute manière pas faire grand-chose de plus que de lui rappeler qu’elle n’était plus seule et qu’elle avait quelqu’un pour veiller à ce que ce genre de chose ne lui arrive plus. Je ne pouvais pas le lui promettre, on ne savait jamais ce que l’esprit des Hommes parviendraient à inventer pour nous contrer, mais j’étais là et l’un des êtres les plus difficile à éliminer.


-J'...ai retrouvé...les corps mutilé de mes deux fils, je resta plusieurs heures à les serré contre moi en pleurant puis je les enterras avec leurs père dont je n'avais pas retrouvé trace de la tête. Ces fils de catins l'ont emporté en guise de trophée! Enfin, j'enterra également les autres enfants. Je n'eu pas la force d'enterré le reste de mon clan, certaines de mes blessures étaient plus grave que je ne le croyais et je dût partir quémandé des soins. Lorsque je suis revenu, tous avait eu des funérailles dignes. Depuis je cherche à épongé cette dette de sang.


Des funérailles dignes… Nous avions uniquement fait ce que nous pouvions pour cette meute. Je comprenais cette vengeance qui demandait à être assouvit aillant moi-même ressentis cela plus d’une fois, mais je doutais qu’il s’agisse de la même. Elle avait parlé de dette de sang, pas de faire payer ce qu’ils lui avaient fait. Quand je me vengeais, s’était œil pour œil, dent pour dent et même plus. Il fallait en même temps reconnaitre que mon côté vampire aider beaucoup à cela. Pour elle il s’agissait d’un… devoir. Pour moi, il ne s’agissait que de justice, faire souffrir ceux qui m’avait fait du mal d’une manière ou d’une autre et je me délectais de leur souffrance. Aucune pitié pour eux. S’était la seule chose que je pouvais faire après qu’ils m’aient blessé. Je n’étais d’ailleurs pas des plus fréquentable dans ces périodes et s’était au point que tout le monde pouvait savoir en se renseignant un minimum sur moi que j’étais loin d’être tendre.

On savait que j’étais responsable de cette paix fragile, mais on ne pouvait oublier au même titre que je pouvais être l’une des plus terribles créatures sur cette Terre. Au moins grâce à cela, on ne se frottait pas trop à moi, sauf certains idiots qui semblaient l’avoir oublier après m’avoir rencontré. J’étais pourtant l’une des créatures dont il fallait se méfier le plus. Calme, je l’étais, mais quand je me déchainais… Il fallait dire que rien n’était pour moi plus doux que cela quand je souffrais. J’avais donc pris l’habitude de remplacer ma souffrance par la colère. Il est donc facile de comprendre que lorsqu’elle passa de sa tristesse à de la colère contre ces Hunters, j’avais pu reprendre mon masque de Reine et plus celle d’une chose fragile incapable de savoir quoi faire. Au bien sûr, je ne le montrais pas. Je restais sur la réserve en me cachant derrière la retenu qu’une Reine se doit d’avoir, mais la vérité était autre et les personne encore en vie capable de le savoir de pouvoir se compter sur les doigts d’une main et encore...

Voilà pourquoi alors qu’elle me racontait son histoire, je me contentais de l’écouter, calme, attentive, compréhensive envers sa douleur, mais sans montrer ce que je pouvais ressentir moi-même. Quand elle essuya les dernières larmes qui s’attardaient sur ces joues, je retirais ma main de son dos et attendis qu’elle termine. Elle se tourna quand elle fut complétement maître d’elle pour me remercier de ma proposition.


-Je te remercie encore une fois, je pense que maintenant tu te rends compte de l'importance qu'as ton offre pour moi.


L’importance de mon offre… Oui, elle l’était que cela soit pour elle ou pour moi. Jusque-là, je ne pouvais me douter que ces vagabondages étaient là pour sa vengeance, mais comme je savais qu’elle bougeait, j’avais trouvé cette solution pour satisfaire tout le monde. Maintenant que je le savais, je n’avais plus de doute sur le fait qu’elle comprenne ce que je lui offrais, alors que moi-même je ne m’étais pas douter que cela serait autant. Quand elle me sourit timidement, j’en fis de même soulagé qu’elle soit un peu plus… vivante ? Je ne savais pas trop comment le formuler, mais quelque chose avait changé entre le moment où elle s’était présenté aux gardes et maintenant. Peut-être une perspective d’avenir. Quoi que cela soit, je le préférais car je n’aimais pas du tout avoir des moribonds, comme je les appelais, à ma charge. Les personnes ne se souciant plus de vivre ou non n’étaient vraiment pas celles que je préférais. Elles avaient tendance à oublier ce qui les entouraient et ce qu’elle avait.

- Tu n’as pas à m’en remercier autant. J’y ai aussi à gagner en faisant cela. Maintenant que je sais pourquoi tu es aussi mobile, je pense que je partagerais avec toi les informations que je pourrais avoir concernant les Bones, mais pour le moment, il va falloir que je retourne à mes devoirs. Ta vie n’a pas été facile jusqu’à maintenant, mais elle risque bien de changer du tout au tout. Tu devrais commencer par te reposer. La nuit, je n’ai pas vraiment besoin de toi, alors commence à prendre tes marques. Je réfléchirais cette nuit et te dirais comment nous nous organiserons demain. Bien, je vais te laisser maintenant. Si tu as besoin de quoi que ce soit, fait demander Nicolas. Il sera là pour t’aider le temps que tu sache te retrouver toute seule. Je suppose que tu ne veux pas d’humain à ton service, alors apprend vite à te retrouver ici pour ne plus avoir besoin de lui, terminais-je en quittant la chambre.




To be continued ...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warmongers-llotheryn.lebonforum.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Réminéscence d'un passé douloureux With Anna-lou   

Revenir en haut Aller en bas
 

Réminéscence d'un passé douloureux With Anna-lou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Flashback] Les cicatrices d’un passé douloureux
» le passé c’est douloureux, mais à mon sens, on peut soit le fuir soit... tout en apprendre ![Alexouille]
» Eh oui le passé c'est douloureux ... mais à mon sens, on peut soit le fuir, soit tout en apprendre !
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Warmongers : Llotheryn :: Gigónimos :: Habitations :: Château Lyloubella-